Nombre total de visites : 4061947
Aujourd'hui : 108
En ligne actuellement : 5

Congo-Brazza : Comment les enfants Sassou Nguesso (Claudia et Christel) ont détourné 70 millions de dollars US (Global Witness)

2019-08-10 01:00:10 - Et de deux pour le clan Sassou Nguesso, secoué depuis quelques jours par un rapport accablant de Global Witness  , qui évoque un détournement de deniers publics de 50 millions de dollars dont se serait rendu coupable le fils du chef, Denis Christel du même patronyme, déjà mis en cause par la justice française dans une affaire de bien mal acquis. 

 
A en croire l'Ong britannique de lutte contre la corruption et le pillage des ressources naturelles, Sassou-Nguesso fils  aurait, entre 2013 et 2014, délesté  le trésor public congolais de 50 millions de dollars par le biais de sociétés écrans basées à Chypre. A l'instar de Gabox, une de ces sociétés écran lui appartenant, qui aurait bénéficié d'un faux contrat public pour l'élaboration d'une carte géologique de la République du Congo.
 
Chargée de campagne chez Global Witness, Mariana Abreu livre –citée par RFI- les détails de l'affaire :
 
« Le gouvernement congolais a signé un contrat avec l'entreprise brésilienne Asperbras et ensuite Asperbras a signé un faux sous-contrat avec l'entreprise chypriote de Denis Christel Sassou-Nguesso qui s'appelle Gabox. Il s'agit en fait d'une société anonyme où le nom de Denis Christel était caché »
.
Pour perpétrer ce crime contre l'économie et le peuple congolais, Denis Christel aurait bénéficié de la sulfureuse collaboration d'un certain  José Veiga, un ami des Sassou Nguesso, de nationalité portugaise, qui dirige alors  la filiale congolaise du groupe brésilien Asperbras.qui jouera les intermédiaires portugais. 
 
L'opportunité en or leur tombe entre les mains quand une filiale américaine d'Asperbras conclut en 2013 un contrat de 675 millions de dollars avec l'État congolais.
 
Se met alors sur pied un gigantesque montage financier dans le cadre duquel José Veiga va créer une société dénommée Gabox, basée  à Chypre, qui va s'adjuger  le contrat de sous-traitance pour l'élaboration d'une cartographie géologique du Congo. Gabox va recevoir cette année-là deux virements coup sur coup d'Asperbas, 44,5 millions et un million et demi de dollars '5.9 millions de dollars au total). Or selon la police portugaise Gabox est détenue par une autre société basée à Chypre et dénommée Manzapo, qu'a créée José Veiga. En  2014, Manzapo reçoit de la filiale américaine d'Asperbras, 4,4 millions de dollars. Du coup, le compte est bon Pour cette autre opération, comme bien d'autres  cités au nombre des coups fourrés du fils du président Sassou : environ 50 millions de dollars dans la cagnotte. Une fois de plus !
 
Les détails ? cliquer sur lien ci-après pour lire le rapport  bref et complet de Global Witness 
 
Sam Mayem

: Afrique Monde