Nombre total de visites : 3911061
Aujourd'hui : 423
En ligne actuellement : 3

CAN 2019 : LES MOUTONS DU CAMEROUN ET L’ÂNE SEEDORF ÉLIMINÉS DE LA CAN ( Le Président d'Afrique Monde, Mr Médard Ntep demande a Mr Eto'o de dégager de l'équipe des Lions Indomptable, sans oublier ses copains Hollandais, SEEDORF et Compagnie. Tout en suppliant la Caf de payer directement les joueurs afin d'éviter les magouilles de la Fecafoot et du pseudo gouvernement Camerounais) Heureusement qu'il lui reste encore les Barea de Madagascar

2019-07-06 21:03:53 - Pas de Zambo Anguissa d’entrée de jeu alors qu’il est le régulateur et le stabilisateur au milieu de terrain, un jeu haché sans cohésion ni projection, beaucoup de pertes de ballons, un corner concédé dès la première minute de la première mi-temps, manque de mouvements, beaucoup d’hésitations et d’incompréhensions dans une défense à 3, les Lions Indomptables n’ont rien montré et ont logiquement dominés par les Super Eagles plus entreprenants.

Après l’ouverture du score d’Ighalo à la 19 ème minute, on ne voyait pas comment cette équipe du Cameroun qui n’a pas pu inscrire le moindre but lors des deux derniers matchs de poules,  allait s’en sortir .  Mais en trois minutes seulement, les Lions ont rugi et renversé la situation. Sur un centre millimétré de Christian Bassogog, Bahoken reprend de l’intérieur du pied droit pour égaliser à la 41 ème minute. À la 44 ème minute, c’est Bahoken qui se mue en passeur pour lancer Clinton Njie, lequel file droit au but et bat le gardien Akpeyi.
 
À la deuxième mi-temps, alors que les Lions Indomptables semblent avoir un peu de maîtrise, la défense camerounaise poreuse, incapable de se coordonner et de s’aligner, prend de l’eau. Sur une déviation d’ Ahmed Musa seul dans les 6 mètres, intercale Ighalo qui fusille André Onana à la 63ème minute. Trois minutes plus tard, sur une perte de balle, c’est Ighalo qui récupère, lance Alex Iwobi dans un boulevard au coeur d’une défense complètement dans la rue. André Onana plonge comme un nageur. 3-2 pour le Nigeria.
 
Clinton Njie est remplacé par Karl Toko Ekambi pour les 20 dernières minutes. Mais à la 75 ème minute, Ighalo, oublié par le marquage, arme , André Onana sauve les meubles . À la 82ème minute, c’est encore André Onana qui, sur une tète d’Ighalo, se détend pour enlever le ballon qui n’avait pas encore entièrement franchi la ligne.
 
« Ce n’est pas le stress qui fait jouer un grand match, mais c’est la manière dont on se prépare. Le plus important c’est ce qui se passe sur le terrain (…) On ne joue plus pour des points. Soit on gagne, soit on sort. On doit montrer qu’on est les meilleurs, en marquant et en gagnant » avait déclaré Clarence Seedorf en conférence de presse d’avant match.
 
Les supporters camerounais ont assisté à un match stressant. Pas de maîtrise tactique, Clarence Seedorf a été incapable d’imprimer un système de jeu, bricolant à chaque match, prouvant son manque d’expérience. Une seule victoire face à la faible Guinée Bissau. Ensuite, plus rien.
 
La dernière confrontation s’est soldée sur une lourde défaite (0-4) . La dernière confrontation en CAN a vu le Nigéria éliminé le Cameroun en quarts de finale en 2004. Et voici le Cameroun,  champion d’Afrique 2017, qui est éliminé en huitième de finale  par le Nigeria 2-3 qui était absent à la dernière CAN .
 
J. RÉMY NGONO - Titre: AM

: Afrique Monde