Nombre total de visites : 3981237
Aujourd'hui : 926
En ligne actuellement : 2

Egypte : LES GÉANTS ÉCUREUILS DU BÉNIN BOUFFENT LES LIONS DU MAROC JUSQU’À LA CRINIÈRE

2019-07-06 01:16:12 - Alors que Moïse Adilehou avait déjà ouvert les portes de la terre promise aux Écureuils du Bénin, Adéoti, tel un apôtre maudit, tourne sur lui-même, perd la balle et offre l’égalisation aux Lions d’Atlas à 15 minutes du coup de sifflet final. À deux minutes de la fin de la partie, c’est encore Adéoti qui commet une faute dans les 20 mètres et offre un coup franc synonyme de balle du match à Boussoufa. Le missile expédié est boxé en corner par Allagbe. On se dirige tranquillement à la prolongation.

C’est le Bénin qui bénéficie d’un coup franc dans le camp marocain alors qu’on est déjà dans le temps additionnel. Arrêt du gardien, relance, et voilà Boufal qui lance Hakimi, lequel est fauché par le capitaine Stéphane Sessegnon  dans la surface de réparation. L’arbitre indique le point de pénalty à la 94ème minute . Balle de match. Ziyech se présente, prend l’élan, Alagbe plonge à sa droite alors que la balle file à droite, mais ricoche sur le poteau. Le Bénin revient du cerceuil.
 
98 ème minute, tournant du match, l’arbitre inflige un deuxième carton jaune à Adenon. Expulsion. On a beau cherché à comprendre la faute commise par le joueur béninois pour mériter une telle sanction , rien. Même le réalisateur ne comprend rien. Incompréhensible !  Surtout que les Écureuils étaient déjà privés de leur meilleur joueur Mounié pour un carton injuste contre le Cameroun.
 
En infériorité numérique, les Écureuils du Bénin tiennent en respect les Lions d’Atlas avec leur panoplie de stars. 117 ème minute, libre de tout marquage à la surface de réparation, Ziyech manque sa reprise de volée. Les Béninois serrent les dents et tiennent les Marocains en échec jusqu’aux ultimes secondes de la prolongation.
 
Arrive l’épreuve fatidique des tirs au but. Les Écureuils ouvrent le bal . Les Marocains répliquent. Alors que Djigla vient de réussir son tir, Bouffal envoie son tir dans les nuages. Anan réussit le sien. Puis, Allagbe sort une parade exceptionnelle avant que les Écureuils assomment le dernier coup aux Lions . Le Bénin réussit un miracle en éliminant le plus grand favori de la compétition .
 
« On ne compte pas s’arrêter là », a-t-il déclaré dans des propos relayés par Rfi. « Beaucoup de personnes n’auraient pas misé sur nous, ce qu’on peut comprendre. Mais, aujourd’hui, je pense qu’on est à notre place. Et on veut continuer. Croire qu’on se dit le contraire et que le contrat est déjà rempli, c’est mal nous connaître. On veut aller le plus loin possible », avait déclaré  Mickaël Poté avant le match. C’est fait. Les Écureuils ont été géants
 
Par CF
 

: Afrique Monde