Nombre total de visites : 3911075
Aujourd'hui : 437
En ligne actuellement : 3

Suisse : PAUL BIYA DÉCOLLE DE LA SUISSE SANS CERTAINS DE SES GORILLES

2019-07-06 00:27:56 - Le président Biya a quitté Genève”

C’est le titre, la Tribune de Genève ce vendredi sur son site peu après 13 heures. Ainsi s’achève le séjour controversé du dictateur camerounais en Suisse, à l’hôtel Intercontinental de Genève où il était cloîtré. “L’avion du chef d’État camerounais a décollé de Cointrin il y a quelques instants. Direction Yaoundé. Chantal Biya, la première dame camerounaise, monte à bord de l’avion qui doit ramener le couple présidentiel à Yaoundé.” , écrit le reporter sur place.
 
Hier, le journaliste suisse Richard Étienne avait tweeté que le couple présidentiel allait embarquer hier vers 12 heures. L’avion était déjà sur le tarmac, mais le vol a été reporté  à cause de Chantal Biya et aussi la honte du chef d’État camerounais d’être filmé par des paparazzis postés sur les lieux.
 
Les autorités helvétiques ont exigé au couple présidentiel de libérer rapidement l’hôtel Intercontinental de Genève et de quitter le territoire au plus tard à 16 heures en prévision aux violentes manifestations qui étaient programmées par la Brigade Anti-Sardinards demain samedi à Genève. À 12 heures 30, la direction de l’hôtel Intercontinental avait déjà récupéré toutes les clés. Paul Biya a été discrètement exfiltré par l’ascenseur jusqu’au  sol avant de rejoindre le parking où l’attendait un véhicule banalisé.
 
C’est donc à bord de l’avion signalé hier que Paul Biya a finalement embarqué.”PaulBiya déjà pas loin de la mer Méditerranée. Si c’est le bon avion ! Mon tweet aurait contribué à repousser son plan de vol, ce qui a pu brouiller les pistes, me dit-on à l’aéroport. #PaulBiya, et sa femme Chantal qui porte une robe rouge orange, embarquent à l’instant. Direction Yaoundé.”, a tweeté le journaliste  Richard Etienne qui a suivi tous les mouvements du couple présidentiel à la loupe.
 
 Le rassemblement organisé par la Brigade Anti-Sardinards  contre Paul Biya a dégénéré samedi dernier . La police a utilisé les gaz lacrymogènes, à la stupeur des manifestants et des riverains . Après l’agression d’un journaliste de la RTS, Adrien Krause, sur la voie publique, devant l’hôtel l’hôtel Intercontinental , la justice a identifié et condamné six membres de la sécurité rapprochée du président camerounais.
 
Avant ces sanctions de la justice suisse, quatre membres de la sécurité présidentielle avaient déjà été rapidement renvoyés par Paul Biya. Aujourd’hui, une dizaine de gorilles manquaient à l’appel ? Sont-ils en fuite? Où sont-ils partis? Aucune réponse n’est fournies par les services d’immigration suisses. Il convient de rappeler qu’en quittant Yaoundé, Paul Biya avait 32 gardes du corps. Combien sont-ils restés? Il faudrait bien les compter quand le couple présidentiel va atterrir aujourd’hui à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen. Certainement, on va faire venir d’autres gorilles en complément d’effectifs.
 
Jamais depuis qu’il est au pouvoir, Paul Biya n’avait essuyé une telle humiliation. La Brigade Anti-Sardinards vient de remporter une grande victoire et est maintenant reconnue dans le monde entier. Avec ce qui vient de se passer, aucun pays occidental ne pourra plus courir le risque d’accueillir Paul Biya et son épouse sur son territoire.
 
J. RÉMY NGONO

: Afrique Monde