Nombre total de visites : 3911057
Aujourd'hui : 419
En ligne actuellement : 4

Cameroun : UN AVOCAT INTERNATIONAL ENVOIE UN MISSILE À CALIXTHE BEYALA

2019-06-27 23:35:36 - Madame BEYALA CESSEZ D’ESSAYER D’ INTIMIDER MAITRE DOMINIQUE FOUSSE.Madame BEYALA, arrêtez vos tentatives d’ intimidations contre Maître Dominique FOUSSE. Vous n’avez pas les valeurs de dignité et d’humanisme de cette femme.

Cette femme , de très bonne famille française, je dis bien de très bonne famille, celle de l’écrivain Léon Gontran Damas et dont une des cadettes est actuellement magistrate en France, a décidé de venir au Cameroun par amour de son époux camerounais avec lequel, elle a une valeureuse progéniture.

C’est dire que cette brillante Avocate aurait pu rester et briller en France. Mais elle a aimé et aime toujours le Cameroun et les camerounais à travers lesquels, elle vit son amour de jeunesse.

D’ailleurs, elle est camerounaise du fait de son mariage à un camerounais d’origine sawa. C’est la femme et la mère des enfants Sawa. Et je puis vous rassurer que les Sawa tiennent beaucoup à cette femme.

C’est une des meilleures Avocates de notre barreau et les Avocats camerounais la respectent beaucoup. C’est pourquoi de manière inédite, pendant plus de 10 ans, elle a été membre du conseil de l’Ordre des Avocats au Barreau du Cameroun. D’ailleurs, elle a toujours été élue avec les plus grands scores.

Dominique FOUSSE a formé des dizaines d’Avocats camerounais. c’est une productrice du savoir et des ressources humaines dans le domaine judiciaire. Je pense à mon excellent confrère promotionaire Maxime vinapon, Avocat à Douala.

Maître Dominique FOUSSE, est une Avocate pleine d’humanisme. Alors qu’abandonnês à leur triste sort, elle a monté bénévolement un collectif d’Avocats qui a, pendant plus de o2 ans, défendu gratuitement à Eseka les centaines de sinistrés et leur famille de la catastrophe ferroviaire d’Eseka.

Sous sa supervision, ce collectif défend les causes connues et inconnues de centaines de malheureux camerounais sans défense comme ces jeunes enfants violées et tuées à Nkongsamba il y a quelques années.

Madame BEYALA,la justice camerounaise n’est pas votre paillasson. Vous croyez peut-être la tenir.

Détrompez-vous. Nous ne vous laisserons pas faire.

Aucune privatisation du service public de la justice dans notre pays pour des sombres intérêts égoïstes ne sera tolérée.

Nous vous dénoncerons nuit et jour sans repit

Vous êtes une femme sans coeur quand on appelle à votre humanité

Je vous avais conseillé de rentrer en France écrire vos romans.

C’est ce que vous savez faire.

Malheureusement vous vous plaisez à détruire des vies.

 Je vous donne encore ce conseil: cessez de prétendre intimider Maître FOUSSE qui ne fait que son travail en défendant cette pauvre dame du collège le paradis de Douala qui vient de vous faire condamner devant la justice française et à laquelle certainement vous voulez régler les comptes cette fois devant votre justice locale.

Me Christian Ntimbane Bomo

 
 

: Afrique Monde