Nombre total de visites : 3911088
Aujourd'hui : 450
En ligne actuellement : 2

SORCELLERIE :6 JOUEURS D’UN FAVORI DE LA CAN TOMBENT SUBITEMENT MALADES

2019-06-22 15:56:56 - Samuel Kalu a été victime d’une crise cardiaque ce vendredi lors de l’entraînement du Nigeria, à Alexandrie, où les Super Eagles font samedi leurs débuts à la CAN 2019. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudres.

Déjà éprouvé cette année par le kidnapping de sa mère au Nigeria, l’attaquant des Super Eagles  a été immédiatement transporté vers l’hôpital le plus proche. L’attaché de presse des Super Eagles a depuis donné des nouvelles plutôt rassurantes du joueur: ” On m’a dit que l’état de Samuel Kalu était stabilisé. Il a été transporté à l’hôpital pour des tests et ceux-ci sont rassurants. Il était déshydraté. On lui a indiqué qu’il devait s’abreuver davantage. ”
 
Une chose est sûre, il ne pourra pas jouer ce samedi où le Nigeria débute la compétition face au Burundi. Ça fait le sixième joueur nigérian victime de cette drôle d’épidémie.
 
Le sélectionneur des Super Eagles , Gernot Rohr, a révélé  vendredi, en conférence de presse ,  que la moitié de son équipe type était malade à la veille de l’entrée en lice du Nigeria  face au Burundi.
 
“Malheureusement, nous n’avons pas tout le monde parce que quatre ou cinq de nos joueurs n’ont pu s’entraîner qu’à partir de mercredi. Ils ont manqué une semaine de préparation physique, nous n’avons donc pas la meilleure équipe, a expliqué le technicien franco-allemand. […] Nous avons eu un match amical contre le Zimbabwe sous une pluie battante, certains d’entre nous ont attrapé un rhume et la moitié de notre équipe est tombée malade. “,a-t-il déclaré.
 
Les Nigérians ne sont-ils pas habitués à jouer sous la pluie ? N’ont-ils jamais joué sous la chaleur au point de perdre connaissance  en faisant quelques jongles sous 30 °?
 
La presse nigériane voit des signes de sorcellerie et de mauvais sorts lancés par les adversaires du Nigeria . Lesquels ? C’est le Burundi qui est indexé. Pourtant, on se souvient qu’un joueur burundais  qui voulait aussi aller à la CAN, est mort d’arrêt cardiaque.
 
Le milieu défenseur Papy Faty, joueur de l’équipe nationale du Burundi qui évoluait au Malanti Chiefs , s’était  effondré lors d’un match de football à Swatini.  Il avait ignoré les mises en garde médicales lui conseillant d’arrêter le foot pour préserver son cœur, du temps où il jouait pour les Real Kings de Durban (SA), alerte qui lui avait valu d’ailleurs la suspension dans cette équipe. Lors d’une interview sur Soccer Laduma le 24 avril 2019, il a déclaré que son malaise était dû  à la sorcellerie dont il aurait été victime. Facile d’accuser toujours les autres de sorcellerie.
 
Par CF

: Afrique Monde