Nombre total de visites : 4007798
Aujourd'hui : 241
En ligne actuellement : 3

Foot : SCANDALEUX !! LA FRANCE VOLE LE NIGÉRIA

2019-06-17 23:36:39 - Comme exactement à la coupe du monde 2018 en Russie où l’arbitre envoyé en mission par la FIFA a tout fait pour éliminer les Super Eagles du Nigeria au profit de l’Argentine, les Super Falcones du Nigeria viennent aussi de subir une cruelle injustice de l’arbitrage face aux Bleues de France.

Ce soir à Rennes l’équipe de France jouait le Nigeria pour la dernière journée de son groupe. Pour les Bleues données  grandes favorites de la compétition  , un nul suffisait pour décrocher la première place et éviter un favori en huitième! Pour les Super Falcons, une victoire ou un nul aurait permis pour terminer parmi les quatre meilleures troisièmes pour se qualifier.
 
Incapables de faire plier les Nigérianes très courageuses, les Françaises ont bénéficié de l’aide de l’arbitrage à domicile et la complicité de l’assistance vidéo pour obtenir un pénalty pas du tout évident. Plus grave, l’arbitre a expulsé la défenseure nigériane du même coup. Le comble de l’injustice, c’est le pénalty tiré par Wendie Renard sur le poteau et qui, à la demande de l’arbitre, est repris, alors que la gardienne nigériane n’a même pas touché la balle. Et cerise sur le gâteau, la pauvre reçoit un carton jaune sous prétexte qu’elle a bougé son pied sur la ligne. Techniquement, il est impossible de plonger sans décoller un pied de la ligne. Même pas deux ou trois  pas en avant !
 
On a beau fouillé dans toutes les archives de la FIFA, nulle part on n’a vu de telles décisions. Et l’arbitre qui donne des consignes de rester plantée comme une statuette sur la ligne pour laisser Wendie Renard transformé son pénalty. Scandaleux! Honteux ! Une grande nation comme la France n’avait pas besoin d’un tel braquage en mondovision.
 
Les supers falcons  sont tombées armes aux poings  ce soir face aux Bleues de Corinne Diacre avec l’arbitre et le public du Havre. Une victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Grâce à ce pénalty cadeau inscrit au rattrapage  par Wendie Renard, la France termine en tête du groupe A devant la Norvège victorieuse de la Corée du Sud éliminée. Asisat Oshoala et ses coéquipières devront patienter encore pour savoir si elles continuent ou pas la compétitionen décrochant la meilleure troisième place.
 
Par CF

: Afrique Monde