Nombre total de visites : 3880508
Aujourd'hui : 255
En ligne actuellement : 4

Cameroun : LES SÉCESSIONNISTES AMBAZONIENS REVENDIQUENT L’INCENDIE DE LA SONARA

2019-06-05 21:02:07 - Mark Bareta l’une des figures emblématiques  du mouvement sécessionniste de l’État imaginaire de l’Ambazonie ,  revendique l’incendie de la SONARA  sur sa page Facebook en ces termes :«To build we must destroy. To go to heaven, you must die. To build Ambazonia, we must send Cameroun out of Ambazonia. Thank you Victoria silent warriors-The Black Cats». Traduction  en langue française par «pour construire, il faut détruire, pour aller au paradis, il faut mourir, pour construire l’Ambazonie , nous devons  chasser le Cameroun hors de l’Ambazonie. Merci aux victorieux soldats du silence les Black Cats».

Le directeur général de la SONARA Jean Paul Simo Ndjomou a publié un communiqué ce samedi  1 er janvier 2019 pour annoncer que toutes les usines de production sont à l’arrêt jusqu’à une durée indéterminée. Et que l’entreprise publique ne peut plus honorer ses engagements vis-à-vis de ses partenaires . Ce qui techniquement signifie que les dégâts sont énormes.
 
Tout ce que le DG de la SONARA dit dans son communiqué est que,  l’incendie s’est déclaré hier à la Sonara aux environs de 21 heures 30. Cependant, il ne parle pas d’une cause accidentelle comme ont voulu vite le faire croire certains proches du pouvoir pour minimiser les fortes détonations dans les installations de l’entreprise située dans la périphérie de Limbé, et qui ont été entendues à plus de 6 kilomètres .
 
À voir les premières images filmées ce matin, il ne s’agit pas seulement d’une  cuve non loin du point d’arrivée du pétrole brut et de stockage de gaz, qui aurait explosé seule, mais d’une vraie attaque ciblée.  Le gaz carbonique a saturé l’air et les explosions ont soufflé les toits de maisons jusqu’à un rayon de plus d’un kilomètre et demi.
 
Le pétrole et le gaz sont les deux  poumons économiques qui tiennent en vie l’État du Cameroun . Le gouvernement  vient d’y investir 500 milliards de francs CFA pour sa modernisation. Et voilà qu’il faudrait réinjecter des milliards tout en sachant que les caisses du trésor public sont exsangues, et qu’il faut financer la guerre contre Boko Haram et contre les sécessionnistes anglophones. Toutes les prévisions budgétaires basées sur les revenus du pétrole , le gasoil, le gaz   votées à l’Assemblée Nationale,  viennent de voler en cendres.
 
Créée par le président Ahmadou Ahidjo en 1973, la SONARA destinée à stocker le pétrole, le gasoil du Cameroun, a été pillée de fonds en comble par les pontes du régime Biya. Elle a été mise en arrêt en 2018. Alors qu’elle devrait être gardée 24 heures sur 24 dans un contexte de crise dans les deux régions anglophones , là voilà abandonnée à elle-même, livrée à une attaque des Ambazoniens.
 
La CDC, deuxième employeur du Cameroun après l’Etat, est tombée en faillite et va fermer ses portes. La SONARA , la couveuse qui maintenait un État en agonie, vient de succomber. Et peut-être bientôt, les ports et aéroports. Paul Biya est entrain de perdre tous les points stratégiques de sa survie.
 
J. RÉMY NGONO

: Afrique Monde