Nombre total de visites : 3880572
Aujourd'hui : 319
En ligne actuellement : 2

Cameroun : LES DÉBATS QUI VALENT LA PEINE Sur la vacance à la tête de l'État

2019-05-26 23:42:38 - Camerounaises, Camerounais, Mes chers cohéritiers, Parlons peu, parlons bien. Lors de cérémonies de la fête dite nationales au Palais dit de l'unité, sous le regard du monde entier, il a été établi, par les faits - vidéo archivées à l'appui -, qu'un individu ne disposant plus de son être global (mentalement, intellectuellement et PHYSIQUEMENT) conservait contre toute raison le titre de ''Chef d'État'' au Cameroun.

C'est donc cette situation Crillarde - vidéo aà l'appui, de déséquilibre général de 'homme dit lion'' qui n'était pas encore à tel niveau connu du grand publique qui a conduit à une énième violation de notre constitution dans le cadre d'une "délégation permanente de signature'', et que les justificateurs de l'injustifiable se sont roués en commentaires pour nous faire admettre une telle forfaiture.
Populations du Cameroun,
 
Parce qu'il y a incapacité manifeste de continuer à gouverner au destin de la nation par un individu ne disposant plus de presque d'aucune capacité nécessaire à la tâche,
 
1- Crions en chœur à la VACANCE à la tête des institutions de notre cher et bel héritage commun, le Cameroun ;
 
2- Exigeons de la Cour Constitutionelle pour cause ''d'empêchement définitif'' cause prévue à l'article 6 alinéa 4, qu'elle procédé a la constations de la VACANCE et ouvre ainsi la voie à une succession constitutionnelle à la tête de l'État.
 
3- Et dans ces entrefaites, exigeons que le bilan de santé de l'homme public qu'est le Chef de l'État, cesse d'être du domaine de la vie privée.
 
L'urgence est signalée. La gravité de la situation tout de même. Et surtout ne réduisez pas la portée du sujet en venant en continue nous rabattre les oreilles avec une certaine 'victoire volée'' au sortir d'une élection présidentielle ''partielle''.
 
Ensemble, solidaires et déterminés comme des fourmis à toute épreuve, par une action concertée à la dimension des enjeux de l'heure, faisons définitivement bouger les lignes au Cameroun de l'époque actuelle.
 
Ici, pas d'invectives ni querelles. Pas de chamaillement improductifs. Seuls doivent prévaloir les arguments de quiconque, inclinant sa propre identité comme au bas du présent post se proposerait de prendre part au débat qui s'ouvre ainsi sur la vacance pour cause d'incapacité conduisant à ''l'empechement définitif'' du tenant constitutionnel du pouvoir global d'État.
 
Que la solidarité de tous soit la garantie de la sécurité de chacun.
Humblement,
En tout nationalisme donc,
En tout UMisme,

* Cbt. MbouaMassok
Résistant Camerounais

Cbt. MbouaMassok
 

: Afrique Monde