Nombre total de visites : 3880548
Aujourd'hui : 295
En ligne actuellement : 2

LES COMORES ET LE CAMEROUN DEVANT LE TAS POUR LA DÉCISION FINALE À LA PARTICIPATION POUR LA CAN 2019

2019-05-20 21:40:28 - Le manager général de l’équipe Comorienne annonce le verdict final du Tribunal arbitral du sport avant la Coupe d’Afrique des nations.Les Îles Comores persistent et signent que le Cameroun ne devrait pas participer à la CAN 2019 qu’il était sensé organiser. Sa plainte déposée au Tribunal arbitral du sport contre la Confédération africaine de football suit son cours, à en croire Ben Amir Saadi, le manager de l’équipe Comorienne. 

La prochaine audience est fixée dans la matinée du mercredi 29 mai prochain. «Un collège de trois arbitres va écouter les arguments de chaque partie et les confronter aux éléments contenus dans leurs mémoires d’appel respectifs. Le verdict du TAS devrait être rendu très rapidement, certainement dans les jours suivants l’audience afin que la décision puisse être appliquée avant le début de la CAN», a-t-il laissé présager dans une plateforme de journalistes dénommée Afrique médias foot.
 
Il ajoute en guise de précision que : « _Cela signifie que si le TAS nous donnait gain de cause, par exemple, c’est nous qui irions à la CAN. Et s’il confirmait la décision de la CAF c’est le Cameroun qui y participerait. Quoi qu’il en soit, il ne peut y avoir d’appel d’une décision du TAS et les parties sont tenus de l’appliquer.»_
 
Alors que le sélectionneur camerounais Clarence Seedorf vient de communiquer sa liste des 37 joueurs qui disputeront la CAN, celui des Îles Comores prépare lui aussi son effectif a une rentrée en stage. « _Nous avons prevu de débuter une préparation le 3 juin, certainement en France, avec un match amical programmé pour la première semaine. Si nous ne participons pas à la compétition, notre stage s’arrêtera le 7 juin. Dans le cas contraire il se prolongerait jusqu’en Égypte si nous devions y participer_ », explique Ben Amir Saadi.
 
Du côté de Yaoundé, l’affaire semble être prise à la légère. Aucune autorité sportive ne manifeste une certaine inquiétude vis à vis de ce dossier qui pourrait compromettre la participation des Lions à ce grand rendez-vous continental pour lequel ils detiennent le dernier trophée.
 
Source : Le quatrième pouvoir

: Afrique Monde