Nombre total de visites : 3912558
Aujourd'hui : 292
En ligne actuellement : 3

ONU & Cameroun - La France pour la dictature et le génocide des peuples

2019-05-15 01:01:44 - Réuni ce 13 mai 2019 sous l'impulsion des États Unis, le Conseil de sécurité de l'ONU a échangé sur le cas inquiétant du Cameroun notamment la crise qui perdure depuis 3 ans dans ses régions anglophones du Nord-Ouest / Sud-Ouest et sur le climat politique très tendue depuis les élections d'octobre 2018. Les 15 pays suivants étaient présents : Etats-Unis, Chine, Russie, Allemagne, Inde, Koweït, Pérou, Pologne, Afrique du Sud, République Dominicaine, Royaumes Unis (UK), France, Belgique, Côte d'Ivoire et Guinée équatoriale.

La résolution proposée par les États-Unis, et soumise au vote des pays présents, abordait de nombreux points tels que les exactions commises dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, les nombreuses violations des droits de l'homme et des citoyens, la liberté des manifestations pacifiques, l'emprisonnement des leaders et militants de l'opposition à la suite des marches pacifiques du 26 janvier 2019, la libération de tous les prisonniers politiques, la mise en place effectif d'un dialogue inclusif, la restauration d'un état de droit tel que voulu par le peuple camerounais et toutes ses parties prenantes, etc.
 
L'histoire retiendra que 4 pays sous l'égide de la France ont voté contre cette résolution qui devrait pousser toutes les parties prenantes au dialogue comme outils de résolution des principaux conflits actuels et la restauration d'un état de droit au Cameroun. La France qui se dit « pays des droits de l'homme » et ses valets qui sont la Belgique et Côte d'Ivoire ont donc voté pour la continuité de nombreuses violations des droits de l'homme et des citoyens, pour la privation de liberté de manifestations pacifiques, pour le maintien en détention des prisonniers politiques, contre un état de droit et surtout contre la mise en place d'un large dialogue national base pour une fondation solide et durable de l'état du Cameroun par le peuple camerounais.
 
L'histoire retiendra donc que la France et la Belgique se sont opposés à la résolution votée démocratiquement au parlement de l'Union Européenne; Que la Côte d'ivoire d'Alassane Ouattara a suivi le pays colonisateur comme d'habitude; Que la Guinée équatoriale a voté par solidarité à la dictature vue qu'elle est dans la même situation d'un peuple privé de liberté.
 
La France, au nom de ses intérêts au Cameroun depuis environ 105 ans, préfère voir ce pays à feu ou à sang que d'accepter la mise en place d'une forme de l'état (fédéralisme, système électoral crédible, etc.) voulue par le peuple camerounais mais qui réduirait ses capacités de pillage. Cette France, pays des droits de l'homme qui a oublié qu'elle a été libérée du joug Nazi avec l'aide des peuples africains (tirailleurs et financements des africains) qu'elle méprise depuis plus d'un siècle. Elle qui a oublié qu'une action collective a permis de libérer son peuple.
 
Cette France, pays des droits de l'homme, qui a oublié que c'est elle qui a outrepassé les résolutions de l'ONU pour réduire une Lybie à néant qui peine à se relever jusqu'aujourd'hui. Cette France, pays des droits de l'homme, qui a oublié qu'elle a été acteur majeur d'au moins 2 génocides en Afrique au Cameroun (en régions Bamiléké et Bassa) et au Rwanda. Cette France, pays des droits de l'homme, qui en Afrique a toujours été du mauvais coté de l'histoire (Burkina de Thomas Sankara, Côte d'ivoire de Gbagbo, Lybie de Kadhafi, etc.).
 
faut  le rappeler et marteler que cette France qui s'agrippe au Cameroun comme une sangsue ne l'a jamais colonisé.
Cette France a reçu au terme de la Première Guerre mondiale (1914-1918) un « mandat » (suite au protectorat allemand) de la Société des Nations (l'ancêtre de l'ONU) qui en 1946, après la Seconde Guerre mondiale, a été changé en « tutelle » par l'ONU avec pour but final l'accompagnement du peuple camerounais vers son indépendance totale. La France qui pille le Cameroun depuis 1914 n'a donc jamais colonisé le Cameroun et par la suite n'a jamais respecté son contrat avec les nations unies vu que le 1e janvier 1960 elle n'a jamais donné au peuple camerounais son indépendance totale (accords de défenses, accords de monopole, instruments de spoliation du pays comme le Franc CFA, mise en place des dictateurs, etc.).
 
En résume voici les résultats de ce 13 mai 2019 à l'ONU afin que nul ne l'oublie …
 
Vote de soutien à la dictature en place incarnée par le régime BIYA-France :
 
·   France
 
·   Belgique
 
·   Côte d'Ivoire
 
·   Guinée équatoriale.
 
Vote contre la dictature et le soutien d'un dialogue du peuple camerounais :
 
·   Etats-Unis
 
·   Royaumes Unis (UK)
 
·   Russie
 
·   Allemagne
 
·   Pologne
 
·   Inde
 
·   Koweït
 
·   Pérou
 
·   Afrique du Sud
 
·   République Dominicaine,
 
Abstention :
 
·   Chine
 
 Cameroonvoice

: Afrique Monde