Nombre total de visites : 3912510
Aujourd'hui : 244
En ligne actuellement : 1

Cameroun : une semaine de kidnappings clôturé par l'enlèvement-libération du leader de l'opposition, John Fru Ndi

 La série noire des malheurs commencée en début de semaine avec l'enlèvement  du frère du leader de l'opposition camerounaise  par de présumés séparatistes, a atteint son point culminant avec ce que des sources au Cameroun ont qualifié samedi matin d'enlèvement de John Fru Ndi en personne, toujours par des séparatistes présumés.

 
A en croire Jean-Robert Wafo, "ministre de la Communication" du Shadow Cabinet et porte-parole de la principale formation de l'opposition camerounaise, le Chairman du Social Democratic Front  était à la tête d'un cortège funèbre en route pour les obsèques du député Joseph Banadzem décédé le 30 mars dernier. Pendant  ce voyage, le convoi funéraire a été attaqué aux environs de la localité de Wainama,   à l'entrée de la ville de Kumbo, dans le département du Bui, région du Nord-Ouest, par des ravisseurs non identifiés  qui ont  conduit Monsieur Fru Ndi et sa délégation vers une destination inconnue.
 
L'onde de choc provoquée par la triste nouvelle survenant quelques 24 heures après l'enlèvement d'une autre figure du SDF, la Sénatrice Nkeze Emilia, n'aura été cependant que de courte durée, car la nouvelle de l'enlèvement qui avait pourtant eu lieu en début de matinée a été rendue publique seulement dans l'après-midi, à travers les réseaux sociaux. Soit quelques heures deux heures avant l'annonce à 18 heures, de la libération des officiels du SDF par leurs ravisseurs.   
 
Ndam Njoya Nzoméné

: Afrique Monde