Nombre total de visites : 3880547
Aujourd'hui : 294
En ligne actuellement : 5

Cameroun : LE TCS PUBLIE LA LISTE DES PERSONNALITÉS AYANT DÉTOURNÉ 6000 MILLIARDS AU CAMEROUN

2019-04-14 17:44:42 - Les chiffres livrés par le Tribunal Criminel Special donnent froid au dos. Nulle part au monde on a assisté à un tel braquage par les caisses de l’Etat comme au Cameroun. Selon les révélations du quotidien “Émergence ” du  11 avril 2019, l’Etat du Cameroun a perdu 6000 milliards de FCFA  entre 2012 et 2017 dans les détournements de fonds publics!

Selon le journal,  «En sept années d’existence, les détournements de deniers publics recensés au Tribunal Criminel Spécial (TCS)… entre 2012 et 2017, 179 affaires ont été vidées. Jusqu’en 2019, on a continué à enregistrer des condamnations. Ce nombre est passé à près de 250 affaires jugées et vidées».
 
«La somme des montants retenus à l’encontre des personnes reconnues coupables des faits de détournements des deniers publics pour les quatre dernières années a franchi la barre de 6000 milliards de FCFA», indique le quotidien.
 
Ce grand vol concerne toutes les structures d’Etat dont les ministères, les sociétés publiques, para-publiques  et les collectivités territoriales décentralisées. Qui sont donc les auteurs ? A-t-on récupéré l’argent volé ? A-t-on vendu les biens saisis? À combien ? Et où a été reversé cet argent?
 
À toutes ces questions, le Tribunal Criminel Special lui-même reste flou. On s’extasie sur les dernières actualités sur les condamnations dans ce domaine de détournement de fonds publics, mais à aucun moment on évoque ce qui a donc été reversé dans les caisses de l’Etat.  «la condamnation à 20 ans de prison de l’ancien directeur général de la CRTV, le Professeur Gervais Mendo Ze et…celle de l’ancien ministre des Transports et précédemment ministre de la  et celle de l’ancien ministre des Transports et précédemment ministre de la Défense, Edgar Alain Mebe Ngo’o». 
 
Pourquoi le Tribunal Criminel Special ne publie-t-il pas les sommes en espèces qui ont été récupérées dans les domicile privés et les comptes des détourneurs de fonds publics qu’on brandit au peuple comme des trophées ?
 
Au ministère des Finances, 2.258 913 151 milliards ont été volés  par 7 personnes. Mais là aussi, on ne livre pas les identités même si on cite Polycarpe Abah Abah comme la tête de file. Au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT),  Patrick Awono, Libii Libii Jacques, Mindja Mindja, Nlep A Pol Nyemb Roger GeorgesJunior ont détourné courant 2015/2016, 347.550. 495 FCFA.
 
Les mairies ont aussi subi le pillage tous azimuts . Les multiples condamnations des maires dont «l’ancien maire Jérome Ondobo Nomo de la commune de Ntui entre 2012 et 2017, le maire de la commune de Bafia Issah, la commune de Bokito, celle de Touboro, Figuil etc», sont quelques exemples .
 
La somme de 6000 milliards de FCFA recensée dans les détournements de fonds publics depuis 2012 est supérieure au budget de l’Etat de l’année 2019, «puisqu’il est de l’ordre de 4805, 5 milliards de FCFA», conclut le journal.
 
En clair, au Cameroun, les voleurs sont plus riches que l’Etat et  dorment tranquillement en prison avec de l’argent frais bien gardé qu’ils pourront récupérer après . À moins que ce soit les magistrats du Tribunal Criminel Special qui en profitent.
 
Par CF

: Afrique Monde