Nombre total de visites : 3855203
Aujourd'hui : 1107
En ligne actuellement : 5

USA : Washington va couper son aide à trois pays d'Amérique centrale ( en espérant que Washington ne va pas oublier de couper tout aide au Cameroun, avec des sanctions qui vont bien. Tant que le fainéant Biya sera en poste en acceptant des aides étrangères, les Camerounais Pro-Biya ou pas doivent savoir que la notion d'ingérence n'existe plus, dès lors que le pays vit des aides étrangères. C'est le prix à payer quand on opprime les opposants, en jouissant de l'argent de la communauté dite international . Les Américains ont tout a fait le droit et le devoir de venir chicoter l'illégitime Président Paul Biya.

2019-03-31 15:51:41 - Les Etats-Unis vont supprimer leur aide à trois pays d'Amérique centrale, le président Donald Trump continuant de se plaindre de leur échec à empêcher l'immigration clandestine vers son pays, a annoncé samedi le département d'Etat américain.

Ce dernier a dit dans un communiqué "appliquer les instructions du président et mettre fin aux programmes d'aide étrangère pour les années fiscales 2017 et 2018 pour le Triangle du Nord", à savoir le Salvador, le Guatemala et le Honduras.
 
"Nous allons impliquer le Congrès dans le cadre de ce processus", a-t-on ajouté de même source.
 
M. Trump s'était plaint jeudi que les pays d'Amérique centrale n'aient rien fait contre l'immigration clandestine après avoir reçu l'aide américaine.
 
"Le Mexique ne fait RIEN pour contribuer à arrêter le flux d'immigrants illégaux vers notre pays. Ils parlent, mais n'agissent pas", avait-il tweeté. "De même, le Honduras, le Guatemala et le Salvador prennent notre argent depuis des années et ne font rien".
 
Les propos du président contrastent avec ceux de sa ministre de la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, qui avait pour sa part remercié ces trois pays pour leurs efforts visant à aider les Etats-Unis à sécuriser leur frontière.
 
Les clandestins qui tentent d'entrer aux Etats-Unis par la frontière mexicaine demeurent une préoccupation majeure pour le gouvernement américain qui consacre des milliards de dollars, par le biais d'investissements publics et privés, aux pays du Triangle du Nord en vue d'arrêter ce flux.
 
En octobre dernier, M. Trump avait déjà menacé de couper ou de réduire l'aide à ces trois pays, accusés de n'avoir pas réussi à empêcher le flux d'immigrants illégaux.
 
Selon les autorités locales, une caravane composée d'au moins 1.200 migrants centraméricains, originaires principalement des trois pays, a quitté la ville mexicaine de Tapachula (sud) le week-end dernier pour se rendre à la frontière américaine.
 
Xinhua - Titre: AM

: Afrique Monde