Nombre total de visites : 3795969
Aujourd'hui : 738
En ligne actuellement : 1

Macron : Fuyant la chienlit des pays francophones, Macron embrasse les pays anglophones.

2019-03-14 19:35:38 - Apres quelques déplacements dans les pays phares francophones ou il a été choqué par le niveau de misère et d´insécurité, le président Français a pu mesurer les ravages de la politique Française dans ces pays. Au lieu de prendre des mesures que lui confèrent le courage et la force de sa jeunesse pour amorcer une réparation, il a préféré confier l´intérim du lourd héritage colonial de la France-Afriqueau Maroc et se retourner vers les pays Anglophones où il fait bon vivre, où l´accueil est vibrant et où la rencontre avec le peuple est chaleureuse. 

La France manque à chaque fois de saisir l´opportunité de corriger les injustices criardes qui règnent dans les pays Francophones. Nous l´avons déjà signalé dans un article précédent, la France aurait dû travailler en tandem avec Kadhafi pour remettre à flot les pays Francophones et en tirer les grands biens. Mais au lieu de cela, Elle a tué le guide Kadhafi, et préféré faire appel au Maroc pour assurer son entreprise gigantesque d'esclavage dans toute une région en plein 21eme siècle.
 
Convaincue que le Maroc, avec l´accord des sous-préfets en poste à la tête des états francophones, a d´assez larges épaules pour assurer cette mission, la France pense avoir de vraies coudées franches pour aller profiter des pays anglophones qui ont eu la liberté de construire un minimum d´économie. Ainsi Paris est en pleine négociation avec le Rwanda (désormais Anglophone) qui vient d´ailleurs d´inviter leurs bourreaux au prochain anniversaire du génocide. Le Rwanda anglophone assure également la direction de la Francophonie (c'est une débandade !). Le Ghana (Anglophone) est la plaque tournante qu´a choisie la France pour son programme d´éducation de l´Afrique (Avec l'Anglophone Rihanna, tout un programme !).
 
Le Nigeria (Anglophone aussi)  qui est le premier partenaire économique de la France en Afrique aide déjà beaucoup la France en Afrique centrale et est le lieu privilégié de Mr Macron pour apprécier la culture Africaine. Toute cette agitation fait dire à certains que Mr Macron a abordé un virage anglophone. Et l'actuelle visite de 4 jours qui le mènera en Ethiopie puis au Kenya, deux pays parmi les plus peuplés et les plus dynamiques du continent est le plus long déplacement d'Emmanuel Macron depuis le début de la crise des « gilets jaunes » mais aussi de mémoire de présidence Française. Malgré son agenda allégé à cause de cette crise, Mr Macron n'a pas annulé cette tournée de 4 jours, signe de l'importance que revêtent les futures relations entre la France et les pays Anglophones qui n'appartiennent pas à l'ancien pré-carré.
 
La France, dans cette nouvelle démarche, vise deux objectifs. Premièrement, elle est clairvoyante sur la nécessité de trouver les pays Africains pour l'aider à de-focaliser l'opinion internationale sur le désastre qu'elle a organisé dans les pays Africains francophones tout en continuant de les farcir. Deuxièmement, la France compte ainsi se rattraper car elle constate qu'elle est complètement débordée par d'autres pays tels que la Chine, La Russie, l'Inde, Israël,  la Turquie, etc…
 
En conclusions, les relations internationales expliquent que tous les moyens sont bons pour assurer des liens entre les Nations. Mais Franchement, nous pensons que la France fait fausse route et qu'elle fera mieux d'organiser la paix des braves avec les peuples d'Afrique Francophones avec qui elle partage tant de choses à l'exception de la richesse qu'elle pense garder pour elle toute seule.
 
Oui ! Penser que la France peut garder toute la richesse pour elle toute seule et réserver la misère aux  Africains est un rêve qui n'est pas durable pour parler comme les écologistes.
 
Par Douala Ngando 
 

: Afrique Monde