Nombre total de visites : 3859649
Aujourd'hui : 250
En ligne actuellement : 1

Venezuela : Le Brésil refuse que son territoire serve à une éventuelle intervention américaine au Venezuela

2019-02-26 22:20:07 - Le vice-président brésilien a affirmé que son pays n'accepterait pas que son sol serve à une intervention militaire américaine au Venezuela. Washington a déclaré à plusieurs reprises que toutes les options contre Nicolas Maduro étaient sur le table. 

«L'entrée des forces armées étrangères sur le territoire brésilien dépend de l'approbation du Congrès national [le parlement bicaméral du pays] et le gouvernement de Jair Bolsonaro n'a pas l'intention de soutenir un tel scénario», a fait savoir Hamilton Mourao, vice-président brésilien, dans un tweet publié le 25 février.
 
Celui qui est également général de la réserve a défendu cette position lors d'une réunion traitant de la crise politique vénézuélienne des pays du groupe de Lima, qui compte notamment les Etats-Unis. Hamilton Mourao a en effet déclaré que son pays n'accepterait en aucune circonstance d'autoriser Washington à se servir du territoire brésilien pour intervenir militairement au Venezuela.
 
Plus tôt dans le cadre de cette réunion, le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, avait rappelé que la position de Donald Trump sur la crise vénézuélienne était «claire» : «Toutes les options sont sur la table.»
 
Pour autant, le groupe de Lima a réitéré son appel au président vénézuélien Nicolas Maduro à quitter le pouvoir mais a écarté l'«usage de la force» comme solution à la crise.
 
Le lendemain de la réunion du groupe de Lima, le 26 février, le secrétaire général du Conseil de sécurité russe a déclaré que l'armée américaine aurait déployé des unités spéciales à Porto Rico et en Colombie, avec pour but de renverser le président vénézuélien élu. Washington n'a pas commenté.
 
par Paul 

: Afrique Monde