Nombre total de visites : 3858691
Aujourd'hui : 563
En ligne actuellement : 4

LE PROCÈS DE MAURICE KAMTO DEVIENT PLANÉTAIRE AVEC DES AVOCATS FRANÇAIS ET AMÉRICAINS ( Même s'ils obtiennent leurs visas, nous doutons fort que l'ethnie Beti de paul Biya les laissent travailler tranquillement au Cameroun)

2019-02-23 22:38:40 - Alors que Maurice Kamto devait être présenté au juge d’instruction jeudi, le Tribunal militaire a fait marche arrière pour renvoyer plutôt son extraction de la prison mardi prochain . En fait, les avocats camerounais qui font partie de la crème de la crème, s’apprêtaient à aller démontrer que le Tribunal militaire n’était pas compétent pour juger des responsables de partis politiques qui sont des civils. En plus, ça pouvait se transformer en événement médiatique comme lors de la plaidoirie des avocats du MRC devant le Conseil Constitutionnel lors de l’élection présidentielle.

Mais le gouvernement n’avait pas imaginé qu’en emprisonnant un avocat international, ses confrères occidentaux allaient s’inviter au Cameroun pour déshabiller le régime dictatorial.  Le très célèbre cabinet de l’avocat  français  Dupont-Moretti annonce qu’il va prendre la défense du professeur Maurice Kamto. L’affaire va donc prendre une grande ampleur lorsqu’on connaît la réputation de cet avocat très médiatisé depuis le procès d’Outreau, qui défend des célébrités comme Karim Benzema, et a déjà obtenu plus de 120 acquittements.
 
Pour commencer, le cabinet Dupont-Moretti a publié un communiqué qu’il a envoyé à l’AFP et qui fait déjà le tour du monde sur  la “situation de M. Maurice KAMTO, opposant politique camerounais victime d’une détention arbitraire”. En quelques mots, le cabinet Dupont-Moretti a déjà braqué les phares des médias internationaux sur le Cameroun.
 
“M. Maurice KAMTO, de nationalité camerounaise, professeur d’université, avocat inscrit au Barreau de Paris et homme politique, est le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), principal opposant au pouvoir en place au Cameroun. Arrivé officiellement en seconde position aux élections présidentielles du mois d’octobre 2018, M. Maurice KAMTO a revendiqué la victoire, et contesté la réélection du Président Paul BIYA. Il fait aujourd’hui, avec plus d’une centaine d’autres opposants, l’objet de persécutions prenant la forme de poursuites judiciaires conduisant à des détentions arbitraires.
 
Le 26 janvier 2019, le MRC a organisé des marches totalement pacifiques afin de protester contre les pratiques des autorités camerounaises. De nombreux militants et manifestants ont alors été blessés par les tirs à balles réelles des forces de l’ordre, d’autres arrêtés et gardés à vue depuis lors dans des conditions illégales et gravement attentatoires à leurs droits fondamentaux.
 
Le 28 janvier, vers 19h30, M. Maurice KAMTO a été arrêté de manière illégale et arbitraire à Douala lors d’une réunion au domicile d’un partisan, de même que près de quatre-vingts personnes, proches, cadres et sympathisants du MRC et journalistes, sur la base d’un mandat de perquisition signé du Procureur de la République de Douala Ndokoti. Il a ensuite été conduit dans la nuit au Groupement Spécial d’Opérations à Yaoundé, service rattaché à la Délégation générale de la sûreté nationale, sans aucune notification d’un quelconque acte justifiant une garde à vue. Ses avocats n’ont pu le localiser et à accéder à lui que deux jours plus tard.
 
Inculpé notamment pour insurrection, rébellion en groupe, trouble à l’ordre public et hostilité contre la patrie, M. Maurice KAMTO est désormais arbitrairement détenu, et doit être auditionné par le juge d’instruction du Tribunal militaire de Yaoundé le 26 février prochain.
 
M. Maurice KAMTO dénonce les persécutions à caractère politique dont il est victime, et les manquements répétés à ses droits les plus fondamentaux.
 
Me DUPOND-MORETTI devrait s’entretenir prochainement avec lui dans le cadre d’une visite qu’il va solliciter auprès des autorités camerounaises”, dit le communiqué.
 
Mais ce n’est pas tout. Le Cameroun ayant signé des traités , le cabinet Dupont-Moretti envisage traîner le Cameroun devant les juridictions internationales: “Au-delà des recours qui pourront être lancés devant les juridictions camerounaises, sur laquelle les récentes analyses des observateurs internationaux constatent la mainmise du pouvoir politique, Me DUPOND-MORETTI entend saisir toute instance internationale susceptible de constater ces violations, et appeler la communauté internationale à intervenir pour garantir le respect des droits fondamentaux de M. Maurice KAMTO et sa libération”.
 
Non seulement il y a déjà maître Dupont-Moretti qui va mobiliser l’Europe sur la situation politique sur la dictature militaire qui sévit au Cameroun, un avocat nord américain arrive en renfort. Maitre Étienne Dubreuil, avocat au Canada, porte parole du barreau est déjà  en route pour rencontrer son confrère français maître  Moretti afin d’examiner la stratégie en vue d’attaquer le gouvernement camerounais pour  à Genève en suisse, là où Paul Biya va souvent trouver refuge. ” C’est inédit au monde, qu’une marche pacifique soit transformée en insurrection ” , a déclaré  l’avocat canadien.
 
Et voilà donc le gouvernement camerounais qui, en croyant humilier  Maurice Kamto, lui donne plutôt une notoriété internationale du nouveau ” Nelson Mandela “. Ainsi, le monde entier connaîtra qui est véritablement le dictateur  Paul Biya qui mène la guerre impitoyable contre les Anglophones et emprisonne tous les opposants politiques. Et on imagine déjà la suite…
 
J. RÉMY NGONO - Titre: AM

: Afrique Monde