Nombre total de visites : 3795973
Aujourd'hui : 742
En ligne actuellement : 2

Cameroun : KAMTO ET LES LEADERS DU MRC ENFERMÉS AVEC DES FOUS ET DES TERRORISTES

2019-02-19 17:37:21 - Quel rapport y a-t-il  entre le président de l’ État sécessionniste de l’Ambazonie Ayuk Tabe et le président du parti politique MRC  Maurice Kamto? Les deux sont enfermés à la prison principale de Yaoundé.

Quelle différence y a-t-il entre le président non élu de l’Etat imaginaire d’Amazonie Ayuk Tabe dont les partisans ont pris les armes pour faire sécession,  et le président du MRC Maurice Kamto qui a fait une marche pacifique avec ses partisans pour revendiquer sa victoire à l’élection présidentielle et la fin de la guerre dans les régions anglophones ? Ayuk Tabe et les sécessionnistes reçoivent tous les jours leurs familles, mangent ensemble sur la cour, chantent, dansent, jusqu’à 16 heures 30, à la fin des visites. Maurice Kamto et les leaders du MRC n’ont pas droit aux visites des membres de leurs familles et à leurs avocats
 
Quelle différence y a-t-il entre l’hôpital psychiatrique du Centre Jamot et le centre pénitentiaire où sont enfermés les dirigeants du MRC ?
 
Au centre Jamot, les fous sont isolés, mais à la prison princincipale, Maurice Kamto et ses lieutenants   sont obligés de côtoyer  les prisonniers tarés à l’instabilité mentale prouvée et les dangereux  terroristes de Boko Haram.
 
Surnommé Taguia, cet homme au cerveau disjoncté qui a les cheveux ressemblant aux poils d’un chien, court à tout va avec deux autres névrosés et des fumeurs de chanvre. Ils traînent dans le même cadre degueulasse que le président Maurice Kamto, Albert Ndzongang,  Penda Ekoka,  Valsero, Paul Éric Kingue, Alain Fogué. Reconnu fou par une expertise médicale, Taguia qui marchait déjà nu au moment de son arrestation,   a été libéré par la justice. Mais, depuis un an, il est toujours incarcéré en prison, le régisseur estimant qu’il n’a où aller et est dangereux pour la société.
 
Selon le régisseur, l’Etat camerounais n’a pas les moyens d’envoyer les fous dans un centre psychiatrique, ni pour les nourrir. C’est donc Maurice Kamto et ses lieutenants qui sont devenus des assistants sociaux et paternels dans ce milieu de galère où traînent les pires psychopathes de Boko Haram.
 
Il faut être débile pour refuser tous les droits aux prisonniers politiques pacifiques, et accorder un traitement de faveur aux terroristes de Boko Haram et les sécessionnistes de l’Ambazonie. Le MRC est-il plus dangereux que Boko Haram?
 
Comment comprendre que les militants du MRC arrêtés à Yaoundé le 26 janvier soient jugés dans un tribunal civil et ceux arrêtés dans le domicile d’Albert Ndzongang le 28 janvier soient traduits au tribunal militaire ?
 
Comment expliquer que la juge militaire soit madame Eko Eko,  épouse du DGRE?
 
En d’autres termes, c’est monsieur Eko Eko qui arrête, accuse les militants du MRC,  et c’est lui aussi qui donne les directives à son épouse dès qu’ils sont au lit, de les condamner . Du jamais vu au monde. Preuve que le Cameroun du vieillard sénile  Paul Biya est devenu un asile dirigé par de vrais fous habillés .
 
J. RÉMY NGONO

: Afrique Monde