Nombre total de visites : 3795940
Aujourd'hui : 709
En ligne actuellement : 3

CAMEROUN : 9847MILLIARDS DÉTOURNÉS DES CAISSES DU CAMEROUN

2019-02-17 22:26:18 - 9847,25 milliards de FCFA (17 milliards de Dollars US)! C’est le montant de la fuite des capitaux dont le Cameroun a été victime sur la période allant de 1995 à 2012, selon une étude menée par Larem (Laboratoire d’analyse et de recherches en mathématiques économiques), intitulée « RESSOURCES NATURELLES ET FUITE DES CAPITAUX AU CAMEROUN » , et rendue publique en février 2018 à Yaoundé. 

9847,25 milliards de FCFA (17 milliards de Dollars US)! C’est le montant de la fuite des capitaux dont le Cameroun a été victime sur la période allant de 1995 à 2012, selon une étude menée par Larem (Laboratoire d’analyse et de recherches en mathématiques économiques), intitulée « RESSOURCES NATURELLES ET FUITE DES CAPITAUX AU CAMEROUN » , et rendue publique en février 2018 à Yaoundé. 

Une forte somme d’argent, car représentant deux fois le budget du Cameroun pour l’exercice 2019 (4850,5 milliards de FCFA), et capable de permettre de se doter de 82 ponts à l’instar du 2nd pont sur le Wouri (budget : 120 milliards de FCFA). Bref, de l’argent qui aurait pu permettre au Cameroun de réaliser tous les projets engagés depuis 2011, dans le cadre du DSCE, sans emprunter le moindre copec à qui que ce soit et se mettre à l’abri d’un endettement aujourd’hui évalué à 7131 milliards de FCFA en 2018 (note Minfi, janvier 2019).

LES CAUSES DE CETTE IMPORTANTE FUITE DES CAPITAUX

« Les fausses factures globales sont évaluées à 18,3 milliard de dollar (107,5% de la fuite des capitaux globale), reparti en fausses factures des exportations (22,8 milliard de dollar) et fausses factures des importations qui mesurent le phénomène de contrebande (4,6 milliard de dollar). Ces chiffres sont assez révélateurs de l’ampleur du phénomène du Cameroun et nous conforte dans notre choix d’analyser en profondeur les fausses factures. Ils mettent également en lumière le phénomène de contrebande déjà décrié dans le pays. La contrebande définie comme des entrées frauduleuses de produits sur le territoire national, très souvent le résultat de la complicité des agents publics et acteurs privés véreux fait également perdre des ressources non négligeables à l’Etat. Ressources indispensables pour le financement du développement du pays », explique Larem.

LE CAMEROUN, 10ème pays africain qui a le plus souffert de la fuite des capitaux sur la période 1970-2010

Le Cameroun occupe la 10eme place dans le classement des pays d’Afrique Subsaharienne (ASS) ayant enregistrés les montants les plus élevés de fuite des capitaux sur la période 1970-2010. Cette fuite des capitaux serait principalement due aux fausses factures qui représenteraient 83% de la fuite des capitaux enregistrée par le pays entre 1970 et 2010. D’autre part, le pays dispose de ressources naturelles telles que : pétrole, bois, bauxite, fer, houille blanche, cobalt, nickel, manganèse, diamant, gaz naturels. Le bois est exploité depuis la fin des années 1960 et le pétrole depuis la fin des années 1970. Ces deux produits représentent à eux seuls l’essentiel des revenus générés par l’exploitation des ressources naturelles au Cameroun (plus de 90%).

Source : Larem (Laboratoire d’analyse et de recherches en mathématiques économiques)

 

 

: Afrique Monde