Nombre total de visites : 3775263
Aujourd'hui : 188
En ligne actuellement : 2

Cameroun- Répression sanglante des manifestations, arrestation de Kamto et autres : Le Secrétaire Général de l'Onu condamne

2019-01-30 07:31:11 - Le Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies est vivement préoccupé par la situation sociopolitique au Cameroun où, dans le cadre de la crise postélectorale, le régime et ses forces de sécurité usent de violence pour contraindre au silence leurs adversaires.

Dans un résumé des sujets examinés mardi par Antonio Guterres, les services de la Communication de l'organisme mondial relèvent le souci particulier de l'ONU relativement aux informations alarmantes en provenance du Cameroun où les forces de sécurité ont tiré à balles réelles sur des manifestants et arrêté près de 200 autres le 26 janvier, et où il a été procédé deux jours plus tard à l'arrestation du leader d'un parti revendiquant son élection (qu'il dit avoir été volée) par l'actuel président, lors de l'élection présidentielle du 7 octobre 2018.
 
Ci-dessous, un extrait de la Communication du Sg de l'ONU
 
"En réponse à des questions sur la situation au Cameroun, l'ONU est préoccupée par les informations faisant état de violences et de recours à la force par les forces de sécurité lors des manifestations à Douala de ces derniers jours. Nous condamnons les actes de violence perpétrés dans les ambassades du Cameroun à Paris et à Berlin.
 
L'ONU est également préoccupée par l'arrestation de M. Maurice Kamto, dirigeant du Mouvement de la Renaissance camerounaise et de certains membres de son parti, qui aurait eu lieu hier. l'ONU appelle les autorités camerounaises à respecter la liberté de réunion, d'association et d'expression et insiste sur la nécessité de faire preuve de retenue de la part de tous les acteurs politiques.
 
Le Secrétaire général réaffirme qu'il est nécessaire que toutes les parties prenantes camerounaises s'engagent dans un dialogue politique inclusif et authentique afin de relever les défis auxquels le pays est confronté. Les Nations Unies sont prêtes à soutenir de tels efforts.".
 
Bob Ayuk

: Afrique Monde