Nombre total de visites : 3943959
Aujourd'hui : 833
En ligne actuellement : 2

LA CÔTE D’IVOIRE CÈDE LA CAN 2021 AU CAMEROUN

2019-01-30 06:55:14 - Je suis venu ici, et je remercie sincèrement le chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire d’avoir pris en compte cet aspect de la solidarité, soutenir ce glissement pour que 2021, la CAN sera au Cameroun. Ils sont à 80% de réalisation aujourd’hui. Et la Côte d’Ivoire en 2023 et la Guinée en 2025 sera pays organisateur de la CAN, a déclaré Ahmad Ahmad,  à  sa sortie d’audience avec le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara .

Le bras de fer engagé entre la Côte d’Ivoire et la CAF au Tribunal Arbitral des Sports, a donc pris fin, à l’issue d’un tête à tête entre les présidents Ahmad Ahmad et Alassane Ouattara. Le  Gouvernement ivoirien prenf acte de la décision de la CAF, d’accorder l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun . “Le gouvernement de  Côte d’Ivoire a pris acte de la décision de la CAF qui vient d’être présentée par le Président et nous sortons d’une audience et le président nous a instruit de poursuivre l’ensemble des travaux en cours. Pour que les délais soient tenus et nous allons nous y mettre avec le comité d’organisation, le COCAN pour que toutes les infrastructures sportives  et d’hébergement soient réalisés dans les délais prévus contractuellement” explique le ministre des Sports Paulin Danho.
 
Selon lui, le Président de la république de Côte d’Ivoire a tenu à exprimer sa solidarité à l’ensemble des sportifs  africains et surtout exprimer sa solidarité au Cameroun pour les importantes infrastructures réalisées. “Le Président nous exhorté qu’il y ait une grande solidarité, une grande entente, une collaboration entre tous les acteurs du football ivoirien et africain, ”  a conclu, le ministre ivoirien des Sports.
 
Néanmoins, tout n’est pas encore réglé, puisque les Comores ont également saisi le TAS pour exiger la disqualification des Lions indomptables de la CAN 2019, et leur suspension pour les deux prochaines compétitions, conformément aux lois et règlements de la CAF.
 
“Nous devenons être exigeants par rapport à nos joueurs professionnels. Il n’y aura pas de CAN bientôt si nos joueurs professionnels africains n’y participent pas. Ce sont eux qui font de la CAN, une Coupe d’Afrique des nations.  Notre responsabilité en tant que CAF c’est de prendre soin ces jeunes qui font vivre beaucoup de familles africaines”, a ajouté Ahmad Ahmad qui tient à ce que le cahier des charges soit respecté. Ce n’est pas encore gagné lorsqu’on voit les difficultés qu’éprouve le pays de Paul Biya pour le démarrage du championnat local.

Par CF

: Afrique Monde