Nombre total de visites : 3908390
Aujourd'hui : 1007
En ligne actuellement : 4

GUILLAUME SORO: JE SERAI CANDIDAT EN 2020, CE N’EST PLUS NÉGOCIABLE

2019-01-28 07:05:31 - JE SERAI CANDIDAT EN 2020, je suis dès à présent candidat, CE N’EST PLUS NÉGOCIABLE ! Je suis plutôt de gauche et je n’ai jamais été Houphouëtiste. Je ne suis pas de leur parti, le RHDP. Ce samedi, je n’avais donc rien à y faire. Abidjan compte plus de 5 millions d’habitants et le stade ne contient que 33.000 places.

Lors de notre dernier entretien, le président Ouattara m’a approuvé et m’a dit que tout le monde pouvait se porter candidat au sein du RHDP, mais ces primaires ne m’intéressent pas. Je vais me lancer sous mes propres couleurs. Comme Macron en France, on va renverser les tables et les chaises en Côte d’Ivoire, bousculer la classe politique vieillissante et changer de génération politique.
 
Pas un seul Ivoirien ne veut revivre en 2020 le scénario de 2010 avec Gbagbo, Bédié et Ouattara qui a dégénéré en guerre civile. Changer de génération contribuera aussi à la réconciliation nationale. Mon épouse et mes enfants vont bien. Et je suis en pleine santé. C’est pourquoi je vais me lancer sans attendre dans la campagne. Tout est prêt, cela fait deux ans que je m’y prépare.
 
Conformément au vœu du chef de l’Etat, JE VAIS REMETTRE MA DÉMISSION DE PRÉSIDENT DE l’ASSEMBLÉE NATIONALE et remettre mon mandat en jeu. Je serai fier bien sûr d’être réélu par mes pairs, mais quand les pouvoir exécutif et judiciaire ne respectent plus l’immunité parlementaire en embastillant un député pour un simple tweet déplaisant au pouvoir, je ne suis sûr de vouloir rempiler et me retrouver à la tête d’une telle institution, dont les droits sont ouvertement bafoués.
 
Ils témoignent d’une dérive fort préoccupante du pouvoir en Côte d’Ivoire. Ce sont des tentatives d’intimidation qui ne m’impressionnent pas et n’entament pas notre détermination politique, bien au contraire.” Ces propos sont attribués au président de l’Assemblée ivoirienne Guillaume Soro par le site ” www.lafriqueaujourdhui.net”.
 
Toutefois, cette information est démentie par le  chargé de la Communication du président de l’auguste Assemblée. « Chers tous, Guillaume Soro n’a accordé aucune interview au site lafriqueaujourdhui.net à propos de son intention de se porter candidat à la présidentielle de 2020. C’est une création journalistique de M. Bruno Fanucchi », a démenti Moussa Toure, chargé de communication de Guillaume Soro.
 
Même si Guillaume Soro s’est précipité à démentir, son absence au congrès du rassemblement des houphouétistes (Rhdp) unifié  samedi 26 janvier 2019 au stade Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, où plusieurs milliers de personnes étaient réunies, montre qu’il y a quelque chose qui est entrain de se préparer .
 
L’absence d’autres présidents d’institution a été également très remarquée, à l’instar des présidents du Sénat Ahoussou Kouadio Jeannot, et du Conseil économique et social, Charles Diby Koffi. Ceux-ci auraient  préféré rester fidèles à Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA.
 
Guillaume Soro se serait  envolé pour l’étranger la veille du congrès, alors même que l’un de ses proches, le ministre Sidiki Konaté, avait affirmé  qu’il serait bel et bien présent.
 
Prenant la parole au cours de ce premier congrès ordinaire du RHDP au cours duquel il a été désigné sans surprise premier président, le Président Alassane Ouattara, a lancé une phrase où on pouvait comprendre qu’il s’adressait à Guillaume Soro sans le citer nommément : “Pour 2020, tout le monde peut être candidat, y compris les absents”.
 
Par CF

: Afrique Monde