Nombre total de visites : 3908407
Aujourd'hui : 1024
En ligne actuellement : 3

Gabon: Le mouvement TropCtrop dénonce les Rafles, enlèvements, arrestations arbitraires, détentions illégales et abusives...

2019-01-25 06:59:09 - Le mouvement citoyen "TropCtrop" qui a appelé vendredi tous les Patriotes gabonais à s'organiser sur l'ensemble du territoire, avec tous les moyens pour faire barrage au "pronunciamiento"  encours dont la finalité sera une nouvelle prise en otage de la clé de voûte des institutions gabonaises, est remonté au créneau mercredi pour dénoncer la tyranie du régime quasi acéphale du Gabon qui déploie son joug sur les populations à travers des violations inqualifiables des droits humains de ceux-ci.

Ci-dessous, le communiqué à cet effet du Mouvement.  
 
Le Mouvement citoyen « TropCtrop », faisant suite au communiqué du parti de l'Union Nationale, rendu public le 21 Janvier 2019. Portant sur l'arrestation de trois (3) de ses jeunes militants dont les noms suivent : Firmin OLLO, Ballack OBAME et Mathurin OVONO.
 
Note pour le déplorer, que malgré l'absence prolongée et désormais définitivement acquise de Monsieur Ali ben Bongo Ondimba ; les rafles, les arrestations arbitraires, l'abus d'autorité, les détentions illégales et abusives se poursuivent allègrement au Gabon. Et ce, sans heurter le moins du monde les Ambassades et représentations diplomatiques présentes dans notre pays, qui demeurent dans un silence complice devant toutes ces violations répétées des droits de l'Homme !
 
Interroge : Qui ordonne ces arrestations avec des enlèvements de personnes sur la place publique ? Qui a intérêt à le faire ? Qui dispose des moyens pour le faire ? Qui a le pouvoir de faire exécuter de tels ordres ? Qui exécute ces ordres ?
 
Aussi, à la lumière du contexte délétère ambiant, né de la crise post-électorale du 27 Aout 2016 après le carnage sauvage au QG de Monsieur Jean PING, véritable vainqueur dans les urnes de ces élections, carnage durant lequel des jeunes citoyens furent assassinés en masse. Nous rappelons à toutes et à tous, que malgré sa puissante et redoutable armée, la WEHRMACHT du Führer Hitler fut vaincue par plus forts que lui…Oui, les tenants du système actuel doivent se souvenir des nombreuses alertes et mises en garde car l'histoire, comme une roue, finira toujours par tourner, et les canons se retourner contre ceux qui en usent et en abusent. Membres du pdg et des institutions gabonaises, votre long et douloureux règne par le fer, le feu et le sang, votre longévité à la tête de l'Etat au prix des larmes et de la souffrance des populations, ne sera pas éternelle, comme ne le sera pas non plus votre éternelle catherinette qui trône au sommet de la pyramide de votre clan mafieux, Mademoiselle Marie-Madeleine Mborantsuo…
 
Le Mouvement « TropCtrop » condamne avec force et vigueur ces agissements insupportables, d'adultes anachroniques, en mal de pouvoir, qui pensent encore vivre et évoluer en 2019, comme aux temps de l'abus d'autorité sous l'empire Romain. La chute et le déclin de ce dernier devrait vous enseigner que toute chose a une fin, même votre système illégitime et violent, peu importe vos soutiens en France et au Maroc.
 
Le Mouvement « TropCtrop », en appelle à la société civile gabonaise et à la jeunesse Africaine pour engager ensemble et sans relâche, la lutte contre ces derniers obstacles avant d'embrasser définitivement la liberté. « Car lorsqu'un esclave décide d'être libre, ses chaînes tombent ».
 
In fine, le Mouvement « TropCtrop » est solidaire des familles de ses trois jeunes compatriotes, comme celles de Bertrand ZIBI, Landry Amiang WASHINGTON, Hervé MOMBO KINGA, Pascal OYOUGOU, Fréderic MASSAVALA MABOUMBA, Maître Ruffin EDO DUBERNARD, qui croupissent arbitrairement et sans jugement dans les geôles du Gabon.
 
Sans oublier les familles de Saturnin ODOUMA, Brigitte OSSIBI et Loïc Arnaud MAKOUKA MOUOYI, trois (3) compatriotes arrêtés et dont le seul tort est d'avoir osé déposer leurs candidatures aux dernières élections législatives en 2018 dans la localité de bongoville, contre celle de Malika Bongo, fille du Président disparu.
 
Le Mouvement « TropCtrop » s'engage à utiliser tous les moyens de droit pour aider à la libération de tous ces prisonniers d'opinion.
 
Nous n'avons qu'un seul pays, personne ne défendra le Gabon à notre place!
 
Fait à Paris le 23 Janvier 2019
Le Service Communication & Relations Publiques
Contact: tropctrop241@gmail.com

: Afrique Monde