Nombre total de visites : 3911552
Aujourd'hui : 90
En ligne actuellement : 2

BÉNIN : PATRICE TALON CHASSE LA REPRÉSENTANTE D’AIR FRANCE DU BÉNIN

2019-01-22 19:04:02 - Entre Paris et Cotonou, le courant ne passe pas, les tensions sont en l’air pour l’affaire de la représentante de Air France au Bénin et  auTogo, Christine Quantin , qui a reçu injonction de quitter le territoire .

« Le mépris à l’égard des autorités de la République, la mauvaise qualité des prestations de la compagnie et les mauvais traitements des voyageurs », sont évoqués comme motifs d’expulsion par  l’arrêté ministériel de l’intérieur qui avait  donné jusqu’au 21décembre 2018 à la responsable pour quitter le territoire national. Le gouvernement béninois  reproche également   à la compagnie  « des retards à répétition ». Par ailleurs, interdiction  a été faite  à la société Servair, la mise à bord de plateaux-repas sur les vols retour Cotonou-Paris d’Air France.
 
À l’origine de la brouille, le ministre avait convoqué la responsable de la compagnie à une séance de travail. Prétendant  se trouver à Lomé à la même date, Christine Quantin avait sollicité un report, avant que la décision du ministre ne tombe. La situation préoccupe l’Élysée, puisque Air France, au Bénin depuis 85 ans, gagne beaucoup d’argent en Afrique où les coûts des billets sont très élevés. Paradoxalement, en Asie, les lignes les plus remplies comme le Paris-Bangkok sont celles qui perdent le plus d’argent, car ce n’est plus la compagnie qui fixe le prix du billet, mais le marché.
 
La concurrence étant forte là-bas avec d’autres compagnies, Air France est obligée de venir compenser ses pertes en Afrique . En 2018, elle a renforcé ses liaisons entre l’Afrique et l’Europe. Aujourd’hui, elle compte  51 destinations en Afrique et 480 vols par semaine, avec une part de marché supérieure à 20 %. Elle entend  conserver cette position ou la renforcer.
 
En marketing , la règle  est claire : le client est roi. Mais en Afrique, la compagnie ne semble pas traiter ses clients  comme des rois. C’est elle qui est Reine. Selon des sources crédibles, Air France n’aurait pas bien traité des clients comme les  ministres Sacca Lafia (Intérieur) et Samou Seidou Dambi (Eau et Mines). Et quand bien même la déléguée est convoquée par les autorités, elle qui vient d’arriver il y a quelques mois, ne trouve pas le temps; et le gouvernement doit se plier à son calendrier . Aucune lettre d’excuses comme l’exige la profession . C’est l’Ambassadrice de la France au Bénin qui s’est entretenue avec Patrice Talon.
 
Les autorités béninoises ne badinent pas avec les sociétés étrangères lorsqu’il s’agit du respect de la légalité. En novembre 2017 déjà, le même ministre de l’Intérieur avait expulsé le DG Mtn Bénin, Stephen Blewett, soupçonné par l’Etat d’avoir « des activités attentatoires à la sécurité et à l’ordre public ». Il aurait fallu que le directeur aille plier son échine devant les autorités pour finalement le maintenir.
 
Lors de la célébration des 85 ans de Air France au Bénin , la représentante présentait un ambitieux   programme qui est d’avoir actuellement pour Cotonou, 5 vols par semaine contre 4 par le passé. Elle a aussi évoqué la valeur de proximité d’Air France avec leurs clients au Bénin et autres pays en Afrique de l’Ouest dans leur voyage. À l’Élysée, on a bien peur que Patrice Talon aille bloque cet envol et aille plus loin pour installer un concurrent qui pourrait faire très mal à Air France en Afrique de l’Ouest .
 
J. RÉMY NGONO

: Afrique Monde