Nombre total de visites : 3775291
Aujourd'hui : 216
En ligne actuellement : 2

U.A.: Echec de la mission de haut niveau Kagame-Faki. L'U.A.décommande sa visite au pays de Félix Tshisekedi

2019-01-20 20:08:43 - « La mission de haut niveau » qui devait se rendre en République démocratique du Congo lundi aurait été décommandé il y a quelques instants, selon des médias occidentaux qui affirment relayer des sources au sein de l'organisation panafricaine.

Aucune  raison officielle n'a été donnée  de l'annulation de la mission constituée de cinq présidents africains (Paul Kagame du Rwanda et président en Exercice de l'UA ; Cyril Ramaphosa, président sud-africain, Joao Lourenço, président angolais ;  Hage Geingob, président namibien et Idriss Déby, président tchadien) ainsi que  du président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat.
 
Mais l'on peut deviner dans cet autre d'agenda, la déception due à la proclamation par la Cour Constitutionnelle du Congo des résultats définitifs de l'élection présidentielle du 30 décembre confirmant la victoire de Félix Tshisekedi, alors que deux ou trois membres au moins de la délégation de l'UA, dont le président Kagame, souhaitant voir les résultats provisoires s'inverser en faveur du candidat Martin Fayulu,préféré de la France et de l'Union Européenne, avaient tenté de peser lourd pour que la Cour Constitutionnelle sursoie  à cette ultime étape du processus électoral jusqu'à lundi.
 
On peut également penser aux dissensions persistantes des chefs d'Etats africains au sujet du Congo. Alors que Kagame et certains autres membres de la délégation qui devait se rendre lundi à Kinshasa sont ouvertement pro-Fayulu, le Namibien Hage Geingob n'a pas montré ces derniers temps, des siges de sympathie pour le canddat de Lamuka. Idem pour le Sud-africain Ramaphosa, qui dimanche, a adressé ses félicitations au président élu. Tshisekedi. 
 
Echec et mât donc pour la bande des souteneurs de Martin Fayulu au premier rang desquels, en interne, Jean-Pierre bemba et Moïse Katumbi, à l'extérieur et en Afrique le duo Kagame-Faki, et hors d'Afrique, Le Drian, Macron et Allan Doss, qui ne voient plus la nécessité d'aller à Kinshasa où ils devront rencontrer pas un Félix Tshisekedi opposant et participant à des négociations attrape-nigauds, mais un Fatshi  entièrement président.
 
Natondi K.

: Afrique Monde