Nombre total de visites : 3908411
Aujourd'hui : 1028
En ligne actuellement : 3

Cour Pénale pour Indigènes : le président Laurent Gbagbo était devenu le fond de commerce de la négresse de service fatoumata bensouda. LA PROCUREURE BENSOUDA A REÇU L’ARGENT DE LA FRANCE ET DES MARCHÉS EN CÔTE D’IVOIRE.si c'est vrai de vrai, cette négresse musulmane de service doit démissionner de son poste.

2019-01-17 23:57:14 - C’était donc ça ! Tout se tient finalement, dans cette espèce d’imbroglio, que dis-je, de mascarade judiciaire !

Alors, explication de texte : la procureure, où ce qui en tient lieu, ou plus exactement la négresse de service , la gambienne Fatou Bensouda , qui sert de caution à cette forfaiture, a reçu de la France , des millions d’euros à la suite de l’Argentin Ocampo. Ensuite , son mari , un juif Franco-Tunisien, a obtenu plusieurs marchés, de gré à gré dans le bâtiment en Côte d’Ivoire. Eh bien , tout cela n’est pas pour rien , et a un prix .
 
Alassane Ouattara, qui sait parfaitement lire et décrypter entre les lignes , a bien observé le ” dangereux ” rapprochement qui semble s’opérer à son detriment, entre Henri Konan Bédié et Soro Guillaume, qui à l’unisson, ont opéré un changement de disposition à l’endroit du Woody . C’est d’abord Soro, qui a ouvert ce qu’on pourrait appeller le bal des faux-culs , en se disant disposé à aller ” demander pardon à Gbagbo ” . Or , il ne faut pas avoir forcément fait Sciences- po Paris, pour comprendre qu’une demande de pardon, est la reconnaissance explicite d’avoir commis une faute …
 
Ensuite, il ya eu Bédié, qui sur France 24, n’y est pas allé du dos de la cuillère, pour absoudre Laurent Gbagbo de tout ce qui lui est reproché, mais aussi trouver excessif le temps de sa détention . Dès l’annonce de l’acquittement de Gbagbo, Bédié s’est fendu d’un communiqué disant être disposé à recevoir ce dernier , qui de son avis devrait être rétabli dans ses droits civiques . Traduction en français simple , accessible au commun des mortels: il a droit à se présenter à l’élection de 2020 . Ambiance…
 
Alassane Ouattara a par le truchement d’un communiqué gouvernemental, dit prendre bonne note de l’acquittement de Gbagbo, et qu’il appelait tout le monde à la reconciliation, avant d’ajouter que le retour en Côte d’Ivoire, de son ancien rival à la présidentielle de 2010, était une décision qui n’appartenait qu’à l’intéressé.
 
Le président ivoirien, compte néanmoins s’inviter dans ce banquet et tirer les marrons du feu , en vertu du sacro- saint principe de la reconciliation. D’abord n’a-t-il pas en guise de magnanimité, libéré Simone Gbagbo? Et n’est-toujours pas et encore lui qui a annoncé que désormais, la Côte d’Ivoire n’enverrai plus aucun de ses ressortissants à la CPI?
 
D’où vient donc que Laurent Gbagbo et Blé Goudé, retournent libres au pays, sans qu’il soit de près associé à cet événement historique ? Faute d’avoir réussi à les faire condamner, il faut prendre le devant des choses.
 
La scène va se jouer en deux temps : on va demander aux autorités belges de se dire disposées à accueillir le président Laurent Gbagbo, et Charles Goudé.
 
Ensuite , après un entretien téléphonique entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, les deux hommes regagneraient la Côte d’Ivoire, avec un passage au palais présidentiel devant les caméras du monde entier. Voilà en somme , ce qui se joue depuis 48 heures , entre acquittement et suspension… Le reste en réalité n’est que littérature, histoire de ne pas perdre la face.
 
Si le président Laurent Gbagbo, et Charles Blé Goudé ont pu tenir 8 ans dans ces geôles du diable , ce n’est certainement pas quelques heures de plus , qui viendront à bout de leur détermination pour la libération totale de l’Afrique!
 
Jean-Pierre Du Pont - titre: am

: Afrique Monde