Nombre total de visites : 3880506
Aujourd'hui : 253
En ligne actuellement : 4

RDC/Présidentielle- Réaction des Etats-Unis: Ce sont les Congolais qui doivent déterminer l'avenir de leur pays

2019-01-12 07:48:00 - La déclaration, rendue publique jeudi, est du porte-parole adjoint du Département d'Etat (ministère des Affaires étrangères) américain, Robert Palladino, qui s'est exprimé au nom de l'administration américaine au sujet des Résultats provisoires des élections en République démocratique du Congo.

Contrairement à la France qui, par la voix de son ministre des Affaires étrangères a lancé maladroitement une Fatwa contre la victoire du leader du parti historique de l'opposition congolaise ou l'Union européenne qui a opté de suivre les traces de la France, les Etats-Unis félicitent le peuple congolais qui a consenti d'énormes sacrifices pour en arriver là, malgré les imperfections relevées dans le processus électoral, et la mise à l'écart temporaire de certaines circonscriptions électorales.
 
Dans son communiqué, monsieur Palladino, au nom du département d'Etat, rend hommage au président sortant  qui a respecté la clause constitutionnelle de limitation des mandats présidentiels et s'apprête à passer le pouvoir à son successeur élu.
 
Evidemment, la position des Etats-Unis qui a été aux premières loges des pays occidentaux ayant soutenu le peuple congolais dans son combat pour mettre fin au régime impopulaire du président Kabila, et qui ne peuvent être accusés de collusion subite avec celui-ci.
 
C'est une posture qui met aussi à mal la version manichéenne selon laquelle la victoire de Félix Tshisekedi procéderait d'une entente entre le candidat de la coalition CACH et le régime sortant, pour cette simple raison que le premier a déclaré,dans le but de rassurer les Congolais sur sa disposition laisser toute revanche de côté pour se consacrer à la reconstruction du pays détruit par plus d'un demi siècle de dictature et plus de 20 ans de guerre civile,  le leader de l'UDPS avait déclaré que Joseph Kabila ne devait plus être considéré comme un adversaire, mais plutôt comme un partenaire de la démocratie.
 
Ci-dessous, le Communiqué du département d'Etat américain enFrançais (traduction libre) , suivi de la version anglaise (originale). 
 
Résultats provisoires des élections en République démocratique du Congo
Communiqué de presse
Robert Palladino
Porte-parole adjoint
Washington DC
10 janvier 2019
 
Les États-Unis prennent note de l'annonce par la Commission électorale nationale indépendante des résultats provisoires des élections du 30 décembre en République démocratique du Congo (RDC). Nous félicitons les millions d'électeurs courageux qui se sont rendus aux urnes en RDC pour voter après deux ans de retard. Nombre de ces électeurs ont attendu de longues heures pour pouvoir faire entendre leur voix. De nombreux autres électeurs ont été incapables de voter en raison de problèmes d'organisation des bureaux de vote, de matériel électoral manquant ou de l'annulation d'élections dans les zones de Beni et Butembo touchées par Ebola, mais ont néanmoins trouvé des moyens créatifs, pacifiques et inspirants d'exprimer leur désir  pour un Congo plus pacifique et plus prospère. Les États-Unis se tiennent aux côtés du peuple congolais en ce moment historique et ce sont eux qui doivent déterminer l'avenir de leur pays.
 
Les États-Unis soulignent également l'importance de la décision du président Joseph Kabila de respecter les limites de son mandat prescrites par la Constitution et de transférer les pouvoirs à un successeur. La Commission électorale nationale indépendante a annoncé les résultats provisoires, mais nous attendons des éclaircissements sur les questions soulevées concernant le décompte électoral. Les États-Unis notent que les parties prenantes ont la possibilité de demander une révision des résultats provisoires annoncés afin de s'assurer qu'ils reflètent la volonté du peuple congolais exprimée dans l'urne.
 
Nous exhortons toutes les parties prenantes à rester calmes tout au long du processus. La violence est inacceptable et le gouvernement américain tiendra ceux qui ont perpétré des actes de violence liés aux élections ou entravé le processus démocratique.
 
The Provisional Election Results in the Democratic Republic of the Congo
Press Statement 
Robert Palladino 
Deputy Spokesperson 
Washington, DC
January 10, 2019
 
The United States takes note of the National Independent Electoral Commission's announcement of the provisional results of December 30 elections in the Democratic Republic of Congo (DRC). We congratulate the millions of courageous voters who went to the polls across DRC to cast their ballots after two years of delay. Many of these voters waited long hours for the chance to make their voices heard. Many other voters were unable to vote due to challenges with the organization of polling stations, missing election materials, or the cancellation of elections in the Ebola affected areas of Beni and Butembo, yet still found creative, peaceful, and inspirational ways to express their desire for a more peaceful and prosperous Congo. The United States stands with the people of Congo at this historic moment and it is they who should determine their country's future. 
 
The United States also notes the importance of President Joseph Kabila's decision to abide by his constitutionally mandated term limits and transfer power to a successor. The National Independent Electoral Commission has announced provisional results, but we await clarification of questions which have been raised regarding the electoral count. The United States notes that stakeholders have the option to request a review of the announced provisional results to ensure they reflect the will of the Congolese people as expressed through the ballot box. We urge all stakeholders to remain calm as the process continues. Violence is unacceptable, and the U.S. Government will hold accountable those who perpetrate election-related violence or impede the democratic process. 
 
Sam Mayem
 

: Afrique Monde