Nombre total de visites : 3744989
Aujourd'hui : 337
En ligne actuellement : 1

RDC : Les résultats de la présidentielle attendus à 22 heures. Recommandations conjointes CENCO-EEC-Symocel

2019-01-09 21:34:20 - H-2 pour les résultats  de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo, selon une annonce faite ce soir par le président  de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa, qui a invité les journalistes accrédités   à se rendre au siège de l'organe électoral.

Les résultats qui seront proclamés ce soir à 22 heures (TU) 23 heures  à Kinshasa et minuit à Lubumbashi, resteront cependant des résultats provisoires, puisqu'aux dernières nouvelles, les compilations ne sont pas terminées dans certaines communes, notamment dans les zones en conflit à l'instar du Nord-Kivu. Même dans le Sud-Kivu, où les procès-verbaux des résultats ne seront rendus publics que jeudi. Sans compter qu'ailleurs, la publication des PV reste hypothétique, les témoins des principaux candidats de l'opposition ont refusé d'y apposer leurs signatures pour non-conformité desdits documents.
 
Ainsi que nous le disions en journée,  les regards du monde sont rivés sur la RDC où l'Eglise catholique, la Synergie des missions citoyennes d'observation (Symocel) et l'Eglise du Christ au Congo   ont conjointement lancé un appel à la CENI, demandant à celle-ci de publier uniquement  les résultats issus des urnes :
 
« A la CENI, sur qui sont fixés les yeux de tous les Congolais en ce moment, nous rappelons son devoir de ne publier que les résultats issus des urnes. Et ce, dans le respect de la loi électorale (art.70,2) et ses mesures d'application (art.82) qui exigents entre autres, la publication des PV de compilation au niveau des Centres Locaux de Compilation des résultats (CLCR) ».
 
Et d'ajouter : « C'est à cette condition que le Peuple congolais qui est déjà en possession des PV des résultats affichés devant les bureaux de vote et de dépouillement, fera confiance à la CENI et acceptera les résultats quoique provisoires. La Nation attend la fête à la publication du nom du président élu et non la désolation, encore moins les violences ».
 
Le même appel recommande aux candidats, notamment les perdants, de faire preuve de fair-play politique. Pour ces missions d'observation de la société civile et ecclésiastiques, il plane dans l'air une agitation croissante faisant craindre que la proclamation des résultats engendre une crise de nature à ramener  « la RDC en arrière ».
 
« On a incité les candidats qui seraient lésés par les résultats provisoires à ne pas inciter à la violence mais à recourir aux voies du droit », a déclaré à ce propos l'abbé Donatien Nshole, Secrétaire général et porte-parole de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), qui s'exprimait sur les ondes de la radio française RFI.
 
Natondi K.

: Afrique Monde