Nombre total de visites : 3745000
Aujourd'hui : 348
En ligne actuellement : 1

Madagascar : Semaine décisive et hautement politique

2019-01-08 01:20:11 - Semaine décisive ! Celle-ci l’est en long et en large. Après des semaines d’attente, les résultats officiels du scrutin du 19 décembre seront proclamés cette semaine, plus précisément ce mardi 8 janvier à 15h au bureau de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) à Ambohidahy. Relance d’un véritable changement dans le pays ou nouvelle crise politique, tout dépendra des résultats proclamés et des décisions prises par la HCC présidée par le juriste Jean-Eric Rakotoarisoa.

En attendant, la semaine débute avec la cérémonie de présentation de vœux du président de la République par intérim, Rivo Rakotovao au palais d’État d’Iavoloha. Il s’agit avant tout d’une fête, d’un banquet pantagruélique, mais il ne peut que se dérouler sur un fond purement politique. Corps constitués et corps diplomatiques seront, entre autres, au rendez-vous, non pour faire seulement leur adieu au chef de l’État qui cédera son poste au nouveau président élu dans les jours ou semaines à venir, mais pour renforcer leur soutien et coopération avec l’État Malgache. La présence des deux finalistes de la présidentielle, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina reste toutefois encore en suspens.
 
Dans l’après-midi, les membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), entendent apporter un compte-rendu par rapport au scrutin du 19 décembre sur lequel la HCC statuera demain. Dans l’exposé de motifs de la rencontre avec la presse, le service communication de la Ceni une explication sur les procédures adoptées par cette commission pour assurer la tenue de l’élection.
 
Avec tous les événements politiques de ces prochaines 48 heures, les éventuelles réactions des manifestants sur la place du 13 mai qui dénoncent des fraudes électorales lors l’élection présidentielle seront à suivre de près. Samedi dernier, les forces de l’ordre ont de nouveau interdit l’accès des partisans de Ravalomanana au Parvis de l’hôtel de ville à Analakely. Une fois de plus le gaz lacrymogène a été utilisé pour disperser la foule, et des arrestations ont eu lieu. Le préfet d’Antananarivo, Angelo Ravelonarivo ne fléchit pas et maintient l’interdiction de manifestation qu’il a émise depuis quelques jours.
 
Arena R.madagascar-tribune

: Afrique Monde