Nombre total de visites : 3744989
Aujourd'hui : 337
En ligne actuellement : 2

RDC : L'église catholique dévoile le vainqueur de la présidentielle en RDC, un diplomate américain confirme : ce n'est pas Shadary

2019-01-04 10:39:41 - L'église catholique en République démocratique du Congo a subtilement fait savoir jeudi que les élections du 30 décembre avaient consacré l'alternance à la tête de l'Etat.

C'était une réaction implicite, très subtile, aux manipulations de la CENI et du pouvoir qui font des pieds et des mains pour imposer aux Congolais la victoire du candidat du régime impopulaire de Joseph Kabila, candidat désigné par celui-ci quand il s'est révélé que les Congolais, même au prix de leurs vie ne le laisseront pas solliciter un troisième mandat.  
 
Fort  du rapport préliminaire de ses observateurs électoraux déployés sur l'ensemble du territoire,  la très active  Conférence Episcopale Nationale du Congo, a constaté jeudi « que les données à sa disposition issues des procès-verbaux des bureaux de vote consacre le choix d'un candidat comme président de la République. ».
 
  (Cenco) "constate que les données à sa disposition issues des procès-verbaux des bureaux de vote consacre le choix d'un candidat comme président de la République", a-t-elle indiqué en présentant le rapport préliminaire de ses observateurs électoraux.
 
Si jusqu'ici cette affirmation a toutes les allures d'une lapalissade, les élections ne pouvant déboucher que sur le choix porté par les électeurs sur un candidat, l'abbé Donatien Nshole Secrétaire Général et porte-parole de la Conférence des Evêques de la R.D. Congo, s'est ensuite évertué à plus de clarté dans son propos : « Il est important de souligner que les irrégularités observées n'ont pas pu entamer considérablement le choix que le peuple congolais a clairement exprimé dans les urnes ». 
 
Et quand il ajoute « A cet effet, la CENI est appelée en tant qu'institution d'appui à la démocratie à publier en toute responsabilité les résultats des élections dans le respect de la vérité et de la justice", il n'est plus besoin d'un dessin pour que l'on comprenne de quel pôle politique se trouve le vainqueur des élections en RDC, en l'occurrence, de l'élection présidentielle qui cristallise les attentions, tant en RDC qu'ailleurs où le scrutin de dimanche en vue de la désignation de monsieur Kabila est suivi avec un grand intérêt.
 
D'une sagacité à toute épreuve, l'ancien Sous-Secrétaire d'Etat aux Affaires Africaines, Herman Jay Cohen a perçu le message de la CENCO, quoique qu'enveloppé de finesse : « Sans donner de nom, l'Église catholique #DRC a déclaré qu'un candidat "avait clairement gagné" l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. C'est la manière subtile de l'église de dire que l'héritier choisi par Kabila, Ramazani Shadary, n'a pas gagné. ».
 
Herman J. Cohen
@CohenOnAfrica
 Without providing a name, the #DRC Catholic Church has declared that one candidate "clearly won" the Presidential election of December 30, 2018. This is the church's subtle way of saying that Kabila's chosen heir, Ramazani Shadary, did not win.
 
246
8:55 PM - Jan 3, 2019
Twitter Ads info and privacy
178 people are talking about this
Twitter Ads info and privacy
 
On ne peut être plus clair !
 
Ndam Njoya Nzoméné
 
 

: Afrique Monde