Nombre total de visites : 3744989
Aujourd'hui : 337
En ligne actuellement : 1

CAF : enfin!!!! une bonne nouvelle.APRÈS LE RETRAIT DE LA CAN 2019, CAMEROUN N’ORGANISERA PAS CELLE DE 2021, AVOUE AHMAD AHMAD

 Décidément Ahmad Ahmad tourne Paul Biya en bourrique. Reçu au palais présidentiel le 2 octobre 2018 à cinq jours de l’élection, le président de la CAF avait laissé entendre que c’est le Cameroun qui détenait toutes les clés en main pour organiser la CAN 2019. ” La CAF est là pour accompagner le Cameroun ” , déclare Ahmad Ahmad sur le perron du palais présidentiel de Yaoundé.

Mais le 30 novembre 2018, c’est le même Ahmad Ahmad annonce le retrait à l’unanimité  de la CAN au Cameroun accusant les retards de la construction des infrastructures et l’insécurité.
 
Alors que la CAF n’avait même pas encore engagé des missions d’inspection en Côte d’Ivoire, Ahmad Ahmad se précipita à annoncer que la Côte d’Ivoire ne sera pas prête pour l’organisation de la CAN 2021, et donc, ce sera au Cameroun de l’organiser, faisant croire que la Côte d’Ivoire avait été consultée pour ce décalage. Ensuite, il envoie une lettre au président Biya pour accepter sa proposition de décalage de la CAN en 2021. Et hop! Le chef d’Etat camerounais tombe encore dans le piège d’Ahmad Ahmad.
 
Samedi, la CAF  confirme que l’Egypte et l’Afrique du Sud avaient déposé leur candidature pour accueillir le tournoi de 2019, et qu’une décision devrait être prise le 9 janvier. Cependant, elle ne confirme plus que ce sera le Cameroun qui abritera l’édition de 2021. ” Nous confirmons qu’aucune décision n’a été prise par le Comité exécutif. Nous  attendons d’abord l’hôte de 2019, et ensuite nous verrons”, déclare la CAF.
 
Voilà donc Paul Biya qui se fait manger dans la sauce une énième fois par Ahmad Ahmad. En effet, en promettant la CAN 2021 au Cameroun, Ahmad Ahmad était bien conscient que la manoeuvre était difficile. Mais, il a empêché l’État du Cameroun de tenter une moindre chance en faisant un recours devant le Tribunal arbitral du sport.
 
Entre-temps, le Tribunal Arbitral du Sport a confirmé avoir reçu un appel de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) contre la “décision” de lui retirer le droit d’accueillir la CAN pour 2021.
 
“La FIF a été surprise d’apprendre que le président de Caf a décidé de son propre chef, sans consultation préalable, de réattribuer au Cameroun l’édition 2021, qui était jusque-là confiée à la Côte d’Ivoire,” avait  déclaré la semaine dernière la FIF. Le ministre ivoirien  des Sports avait ensuite démenti toute approche ou négociation de décalage  avec la CAF.
 
Une chose est sûre: le Cameroun ne pourra jamais obtenir l’organisation de la CAN 2021 sans appel à candidature au préalable. Or, la FIF a déjà déposé une plainte pour dénoncer une tentative d’ attribution politique de sa CAN au Cameroun. Et du coup, le Cameroun et la CAF ont déjà perdu leur première bataille avant la guerre finale.
 
 
J. RÉMY NGONO-titre: AM

: Afrique Monde