Nombre total de visites : 3745000
Aujourd'hui : 348
En ligne actuellement : 2

ROGER MILLA TACLE SAMUEL ETO’O

2018-12-10 22:57:00 - Suite à la réplique  de Samuel Eto’o Fils contre son ” père ” Joseph Antoine Bell, l’emblématique Roger Milla a fait une sortie musclée  pour remettre le ” fils” à sa place: ” Samuel Eto’o n’a pas le droit de faire des bagarres avec des gens qu’il a appelé hier mon père. D’ailleurs moi je ne veux plus qu’il m’appelle son père, tant qu’il n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus son père. ”

Soutien de Joseph Antoine Bell pour la candidature à la présidence de la FECAFOOT , Roger Milla lui-même a déjà été victime de l’irrespect de Samuel Eto’o. Pour avoir critiqué le capitaine des Lions Indomptables en mai 2010 pour son rendement insuffisant au sein de la sélection nationale, l’icône du football camerounais et africain avait subi une réponse foudroyante de la part de Samuel Eto’o.
 
“C’est toujours avant les compétitions que les gens aigris se réveillent”, avait réagi Samuel  Eto’o. “Il (Milla) a fait quoi?, a-t-il ajouté. Il n’a pas gagné la Coupe du monde, ils ont joué un quart de finale (en 1990), et avec quelle équipe. Ils avaient l’une des meilleures équipes avec de grands joueurs dans chaque compartiment. Ce n’est pas parce qu’ils ont connu la gloire à 40 ans, qu’ils peuvent parler”.
 
Menaçant de déclarer forfait à moins d’un mois du Mondial en Afrique du Sud, Samuel Eto’o avait poursuivi: “Finalement vous vous demandez est-ce que c’est ça mon peuple? Est-ce que c’est vraiment ça mon peuple? Est-ce que ça va la peine que j’aille à la coupe du monde?” 
 
Arrivé au Mondial, après avoir exigé  le brassard de capitaine au détriment de Rigobert Song, ce fut le chaos au sein du groupe avec la formation des clans. En bout de course, le Cameroun fut la première équipe à être éliminée en phase de poules, et dernière au classement général.
 
C’est dire que chaque fois que Samuel Eto’o a eu tous les pouvoirs entre ses mains, il a manqué de respect à ses aînés, ses pères, ses coéquipiers, cherchant toujours à imposer des pions à sa solde. Et le football camerounais n’a fait que descendre dans les abîmes des intrigues. Et voici que ça recommence!
 
J. RÉMY NGONO

: Afrique Monde