Nombre total de visites : 3801023
Aujourd'hui : 600
En ligne actuellement : 4

Néo-colonialisme : le panafricain DÉBY version les idiots - pro biya d’Afrique média du Cameroun se fait PRÊTE L’ARGENT de son pays pour payer ses fonctionnaires au Tchad

2018-12-09 02:23:05 - Alors que les gilets jaunes sont remplis dans les rues pour protestester contre les fins de mois difficiles et de la hausse du prix du carburant à la pompe, la France qui ne produit pas le pétrole, annonce un prêt de 40 millions d’euros au Tchad, pays producteur de pétrole exploité par la France.
 
Cet argent  servira à payer les salaires et les retraites des fonctionnaires tchadiens qui eux, n’ont pas le droit de manifester au Tchad comme le font les gilets jaunes en France.
 
La France qui a les caisses à sec, a la générosité d’octroyer au Tchad un prêt de 40 millions d’euros pour payer les salaires et les retraites des fonctionnaires. L’information provient de l’Agence française de développement (AFD) qui ne dit pas là où la France va puiser cette somme.
 
Trente millions serviront à payer les salaires de décembre de 90.000 fonctionnaires civils tchadiens et 10 millions iront au paiement de plus de trois mois de retraite.
 
Le prêt est d'”une durée de 20 ans” avec un taux d’intérêt préférentiel, selon un communiqué de l’AFD qui ne publie pas ce taux. À peu près comme si un usurier fait un prêt à quelqu’un à qui il ne communique pas le taux d’intérêt qui pourrait être de 50 ou 100% selon son bon vouloir.
 
Les conditions du prêt “entrent dans les critères de soutenabilité de la dette du pays, définis par le Fonds monétaire international”, a expliqué à l’AFP le directeur de l’AFD au Tchad, Olivier Cador. Point barre.
 
Au prêt de l’AFD s’ajoute un don d’un montant de 10 millions d’euros pour le secteur de la santé. Pourtant, la sécurité sociale est déficitaire en France.
 
Cet appui budgétaire 2018 succède à l’aide budgétaire 2017, dont les objectifs et le montant étaient similaires, indique M. Cador. Donc, chaque année, la France prête l’argent au Tchad jusqu’au moment où, incapable de rembourser ses dettes, le Tchad sera finalement récupéré comme un meuble de la France.
 
Depuis juin 2017, le FMI prête sur trois ans 312,1 millions de dollars au Tchad, pays pétrolier en proie à une crise économique aggravée depuis la chute du prix du baril en 2014. Mais qu’a donc fait Idriss Déby avec l’argent du pétrole quand son prix était en hausse?
 
Le FMI recommande notamment à N’Djamena de baisser la masse salariale à la charge de l’Etat et de régler ou rééchelonner ses dettes. Mais les ministres de Déby continuent à être payés grassement alors que le bas peuple qui n’a jamais rien eu, continue à serrer la ceinture jusqu’au squelette.
 
N’Djamena a lancé plusieurs mesures d’austérité depuis 2016, dont une coupe d’un tiers du revenu global des fonctionnaires, provoquant des grèves sèches à travers le pays.
 
Pays allié de la France, ex-puissance coloniale, mais aussi des Etats-unis, le Tchad abrite l’opération française Barkhane de lutte antiterroriste. Mais la France, elle, abrite l’usine qui fabrique le franc CFA, les comptes d’opérations du Tchad et de tous les pays d’Afrique francophone. En clair, c’est la France qui garde l’argent du pétrole du Tchad qui produit les intérêts dans ses comptes, lesquels il emprunte au Tchad.
 
Toto Débile du comptoir colonial du Tchad ne comprend toujours rien. Un pays qui a son argent gardé dans les caisses d’un autre pays et qui  n’est pas capable de payer ses fonctionnaires peut-il prétendre être souverain?
 
J. RÉMY NGONO - titre: am
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

: Afrique Monde