Nombre total de visites : 3697458
Aujourd'hui : 504
En ligne actuellement : 1

Huile de palme, ndolè, joggings […] les folies de Paul et Chantal Biya à Genève

2018-11-05 17:28:23 - Le chef de l’État camerounais Paul Biya et son épouse ont une relation assez particulière avec la suite VIP situé 16e étage de l’hôtel Intercontinental à Genève en Suisse. C’est en tout cas ce que révèle le journal américain Wall Street Journal dans un récent article consacré au couple présidentiel. 

Du coût du séjour aux petites folies du couple présidentiel, le célèbre journal américain a passé en revue toutes les habitudes de Paul et Chantal Biya lors de leur séjour. Extrait… 
 
Au cours de la quatrième décennie au pouvoir de M. Biya, des séparatistes armés se battent contre des soldats dans le sud-ouest et Nord-ouest du Cameroun, tandis que le groupe terroriste islamiste Boko Haram s'empare de villages et enlève des enfants en masse dans le nord-est. Des centaines de milliers de personnes ont fui leur foyer au cours des deux dernières années. Les migrants camerounais représentent aujourd'hui la quatrième nationalité la plus importante qui vit en Grèce.
 
A Genève, le président réserve tout le 16e étage de l'Intercontinental, avec une vingtaine de chambres et deux suites d'angle donnant sur le siège des Nations Unies en Europe et le Mont-Blanc, selon les propos d'anciens employés, et confirmés par les dossiers de réservation d'hôtel examinés par The Wall Street Journal.
 
Les voyages de M. Biya coûtent des millions de dollars chacun, a déclaré Christian Penda Ekoka, conseiller principal de longue date du président, devenu activiste de l'opposition.
 
« Il reçoit l'argent du Trésor camerounais et paie en espèces pour que les voyages ne figurent pas dans les livres », a déclaré M. Ekoka, qui était conseiller principal de M. Biya et qui avait accès aux détails du voyage. « Ils veulent éviter toute trace. »
 
Un reçu de réservation d'hôtel vu par le Journal montre la taille de l'entourage du président. Lors d'un séjour en septembre 2017, il a réservé au moins 48 chambres. D'autres Camerounais ont séjourné dans des hôtels moins chers, ont indiqué d'anciens employés, en fonction de leur statut auprès du président.
 
Les premières manifestations violemment réprimées dans les régions anglophones par les forces armées camerounaises ont éclaté il y a deux ans. M. Biya était à l'Intercontinental. Il est resté trois semaines de plus, selon les données de vol accessibles au public et la presse nationale camerounaise.
 
A Genève, M. Biya sort rarement de sa suite, a dit un ancien employé de l'hôtel. Pour la confidentialité, la délégation camerounaise installe sa propre connexion Internet et son standard téléphonique. Selon d'anciens employés de l'hôtel, il entre et sort par la sortie de service pour les joggings quotidiens.
 
La suite de M. Biya donne sur le tranquille lac Léman et un boulevard avec des pancartes vantant les vertus des droits de l'homme, de la démocratie et de l'état de droit : Genève est une capitale mondiale pour les institutions humanitaires et pro-démocratiques.
 
« J'y trouve, à chaque fois, un excellent accueil ", a écrit M. Biya dans une lettre adressée en 1998 à la direction d'Intercontinental.
 
Sa femme, 38 ans plus jeune que lui, est parfois vue dans le hall, vêtue de robes fluorescentes, debout à plus de 1,80 m de hauteur grâce à une volumineuse coiffure surnommée "La Banane". Une journaliste camerounaise l'a récemment surnommée "La Belle de la République bananière" et a été condamnée à deux ans de prison pour l'avoir insultée.
 
Ses aides et coiffeurs donnent des centaines d'euros aux portiers pour faire les courses. « Le Cameroun est comme un distributeur de billets pour l'hôtel », a déclaré un ancien employé. « Tout ce que nous pouvons leur vendre, nous le faisons » dit un autre.
 
Biya et son épouse arrivent parfois à l'improviste, disent les employés actuels et anciens de l'hôtel. Lorsqu’une équipe arrive chargée de bagages surdimensionnés. La direction de l'hôtel expulse les clients du 16e étage et les déplace dans d'autres chambres.
 
Vient ensuite une équipe de cuisiniers - les chefs personnels du président, originaires du Cameroun - qui transportent des carafes d'huile de palme et d'épices équatoriales. Les femmes de ménage qui prennent des jours de congé sont convoquées. 
 
Un homme de main surnommé Le Général erre dans les couloirs au nom du président, réprimandant le personnel de l'hôtel, ont dit d'anciens employés de l'hôtel.
 
camerounweb

: Afrique Monde