Nombre total de visites : 3697446
Aujourd'hui : 492
En ligne actuellement : 2

France-Cameroun - Félicitations de Macron à Biya : C'était un gros fake ? C'est pathétique,une fausse lettre de félicitation, suivi d'une fausse mort d'Ali Bongo pour divertir les cancres. Biya saches que le peuple Camerounais ne veut plus de toi et

2018-10-30 15:47:43 - A l’occasion de ma réélection, le Président Emmanuel Macron a le plaisir de m’adresser toutes ses félicitations. Il exprime sa volonté d’œuvrer au renforcement des relations anciennes de confiance et d’amitié entre le #Cameroun et la #France”. C’est exactement le message qui est publié sur la page Facebook du chef d’État camerounais Paul Biya. Le commentaire est accompagné d’une lettre attribuée à Emmanuel Macron .

Premier problème, la lettre est signée le 25 octobre 2018, mais n’est publiée que le 29 octobre à 19 h 18. La lettre a-t-elle été envoyée par bateau pour avoir un si grand retard et atterrir au palais d’Étoudi en pleine nuit au moment où les services de la poste sont déjà fermés? Deuxième problème, la signature d’Emmanuel Macron apposée sur la lettre publiée par Paul Biya ressemble à une mauvaise caricature d’imitateur amatateur. Troisième problème, la lettre ne porte pas les armoiries de la France alors que la première lettre publiée portait bien l’entête d’un document officiel. Dans toutes  ambassades de la France ,  le Quai d’Orsay et l’Elysée, tous les documents officiels administratifs,  les formulaires, portent bien ces armoiries.

Plus grave, la lettre de félicitations attribuée au président chinois n’est même pas signée, n’a aucun cachet, ni armoiries. Même chose pour celle attribuée à la Turquie. Le plus bizarre est que toutes ces lettres ont été publiées le même jour, comme si elles avaient été portées par le même facteur qui est parti en France, a bifurqué en Turquie, s’est envolé en Chine, pour ramener ces courriers dans la même valise.

Alors que la justice française vient de traquer le gang de faussaires résidant au 20 ème arrondissement de Paris, et qui ont été présentés par le gouvernement camerounais comme étant les observateurs de Transparency International, voilà encore les brigands de Paul Barthélemy Abondo alias Paul Biya qui viennent de fabriquer les fausses lettres de félicitations. État voyou.

Ci-dessus, regardez les documents défiler en galerie. Pas besoin d’être policier pour se rendre compte que le document de Paul Biya est grossièrement faux, tandis que l’autre qui a l’entête  porte la vraie signature de Macron.

Par CF - Titre : AM

: Afrique Monde