Nombre total de visites : 3697425
Aujourd'hui : 471
En ligne actuellement : 6

Cameroun : Owona Nguini est un Menteur

2018-10-21 12:18:25 - En lisant ce torchon de mathias Eric Owona Nguini, Je n'ai pu m'empêcher de le présenter trivialement et autrement que comme un menteur qui, feignant de penser, rémue sa bile contre le MRC, ses partisans et son chef.

Désormais, toute honte bue, notre cher "politologue des mille colines" sert des intérêts de classe; pour le dire à la manière de Giles Balbastre.
 
Voici ce que Nguini ne dit pas au sujet de la déculottée du Sdf qui à la vérité était prévisible et prédictible par tout analyste sérieux.
 
1- La crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a évidemment fragilisé ce qui restait de base électorale au SDF. C'est un truisme qu'Owona Nguini n'avait point besoin de rappeler...
 
C'est déja en soi un problème que le SDF, "premier parti de l'opposition", aspirant à conquerir et exercer le pouvoir, soit réduit à sa portion la plus congrue.
 
Que le SDF soit à ce point fragilisé, que son vivier électoral se réduise à ce qui lui tient lieu de "socle granitique", pour emprunter au lexique politique de Pr Fame Ndongo, est déja symptômatique d'un malaise qui a indubitablement précédé la crise anglophone, dans le processus de désenchantement et de déliquescence du social democratic front.
 
C'est cette érosion entamée depuis belle lurette qui, en rencontrant la candidature de Josuah, lacunaire Elle "Osih", et à plusieurs égards, a fécondé le cuisant échec constaté le 07 Octobre 2018.
 
Pourquoi Owona Nguini ne dit-il pas que le SDF paie avant tout le Prix de son incapacité à se renouveller et à se repenser, dans un marché politique qui a vu prospérer des offres nouvelles, concurrentes et alternatives?
 
Pourquoi Owona Nguini ne dit pas qu'une partie de l'électorat a interiorisé l'idée largement répandue par certaines officines et medias, selon laquelle le SDF s'est embourgeoisé et aurait scellé un pacte incestueux avec le système gouvernant, au point qu'une frange de camerounais le considèrent dorénavant comme co-auteur de ses misères supposées ou avérées...
 
2- En mettant à l'index le rôle trouble et double des Anglo Bamis du SDF qui auraient tiré le pénalty contre leur propre camp, si l'on en croit les fantasmes de notre politologue en vadrouille dans les sciences occultes et le paranormal, Owona Nguini fait subrepticement croire que ce parti politique sclérosé aurait fait bien meilleur score, si son candidat était en odeur de sainteté avec "la secte Anglo bami" immaginaire et immaginée par l'irréductible et fertile "pensée tribale" de notre socio-politiste, en érrance dans le bas-astral de l'ethnofascisme et de l'etnocentrisme de classe.
 
Owona Nguini fait comme si avoir un appareil partisan compacte et homogène, suffisait à donner de l'etoffe et de la consistance à un actant politique qui n'en pas/plus.
 
Dans le pays où Owona Nguini a fait ses études, Ségolène Royal a honorablement porté la voix de la gauche, face à Nicolas Sarkozy, lors de l'élection présidentielle de 2012; alors qu'elle était vomie et détestée des fameux "élephants du parti socialiste".
 
Ce qui a fait toute la différence, c'est l'adhésion du peuple de France à son projet politique.
 
Pour en revenir au SDF, la vérité est que ce parti ne mobilise plus. Il ne charme plus l'électorat camerounais. C'est un fait, royalement ignoré par notre manipulateur national.
 
Convoquer l'idée d'une conspiration "Anglo-Bami" contre Osih au sein du SDF, procède inéluctablement d'un faux-fuyant. C'est pire qu' une hérésie. Cela a beaucoup à voir avec quelque chose qui relève de la sorcellerie.
 
Ai-je déja dit qu'Owona était menteur? Je le rêitère.
 
J'ai bien peur que bientôt, il ne vire à la démence, travaillé et obsédé qu'il est par ce que la haine peut avoir de primaire et de pathologique.
 
Vous m'en direz des nouvelles.

À très vite

Luc Pery Wandji

: Afrique Monde