Nombre total de visites : 3697426
Aujourd'hui : 472
En ligne actuellement : 2

Madagascar - Aéroport d'Ivato : 2 Beninois transportaient tranquillement près de 22 kilos d’héroïne

2018-10-20 22:50:56 - Interceptés l’un après l’autre, les deux trafiquants affirment ne pas se connaître, alors qu’ils ont adopté le même mode opératoire. La valeur de leurs trafics s’élève à plus de 3,5 milliards d’ariary, selon l’estimation de la Direction Générale des Douanes (DGD).

L’étau se resserre, l’efficacité des contrôles aux frontières s’améliore davantage au niveau de la Douane. Hier encore, vers 15h30, un Béninois en partance pour Cotonou a été surpris avec 10,1 kg de drogue dure, à l’aéroport international d’Ivato. « Cet individu allait prendre le vol de Kenya Airways KQ257, mais dès son passage au premier scanner avant l’embarquement, les agents de la Douane ont constaté un colis suspect et ont immédiatement procédé à la fouille de bagage. La valise du Béninois contenait un carton de rideaux neufs et c’était dans ces rideaux que la drogue a été trouvée par ces douaniers, qui ont saisi par la suite le Service de lutte contre les stupéfiants. Après analyse, il a été confirmé qu’il s’agissait d’héroïne », ont affirmé les représentants de la DGD. Pendant que les responsables sur les lieux faisaient les procédures nécessaires, un autre passager ayant déjà réussi à passer le scanner a attiré l’attention des contrôleurs au départ. Un autre Béninois, qui avait un comportement suspect, selon les agents de la Douane.
 
Vigilance. De nouveau, ce second Béninois a été fouillé à son tour. Dans sa valise se trouvait également un carton de rideaux, identiques à ceux du premier trafiquant. Et comme les douaniers s’y attendaient, ils ont trouvé de la drogue dans les rideaux pliés, et également dans le double fond de la valise fouillée, qui contenait au total 11,8 kg d’héroïne.  En tout, la drogue saisie à l’aéroport d’Ivato hier totalisait 21,93Kg d’héroïne. Selon la Douane, le prix actuel de ce produit se situe environ à 160 000 ariary par gramme. Ce qui amène la valeur du trafic à 3,51 milliards d’ariary.
 
Durant la première enquête, les deux Béninois ont affirmé ne pas se connaître. Et pourtant d’après les informations, ils étaient arrivés à Antananarivo sur le même vol, le 16 octobre dernier, et allaient également partir hier sur le même vol. « Leur mode opératoire, le contenu de leurs valises, leur jour d’arrivée et de départ… Tout porte à croire que ces deux trafiquants sont complices, ou travaillent pour la même organisation. Les premiers soupçons indiquent l’implication d’un réseau de trafiquants nigériens, mais pour en savoir plus, il faut attendre la suite de l’enquête », ont indiqué les représentants de la Douane. A noter que cette fois, aucun renseignement n’a été fourni à la Douane. Ces deux interceptions étaient juste le fruit de contrôles habituels.
 
Antsa R. -   - Titre: AM

 

: Afrique Monde