Nombre total de visites : 3699588
Aujourd'hui : 538
En ligne actuellement : 2

Cameroun : des proches de Biya vident les caisses de l'Etat vers l'Asie

2018-10-16 17:57:11 - On apprend que le Service International de Surveillance aurait intercepté depuis cinq jours d’importantes demandes de devises étrangères et plusieurs sollicitations de transferts de très grosses sommes d’argents entre le Cameroun et des pays asiatiques, probablement Hong Kong, la Malaisie, la Corée du Sud et le Vietnam.

Les paradis fiscaux comme Monaco ou Lichtenstein, Principauté de l’Europe de l’Ouest seraient aussi très sollicités. On se souvient que c’est là que Sani Abacha, président Nigérian décédé en cours de mandat présidentiel (1993, mort en 1998), avait caché une bonne partie d’argent volé durant sa présidence.
 
Si les détourneurs de fonds africains étaient habitués à cacher l’argent volé en Suisse, en France ou en Amérique, on constate que ces rapaces auraient appris de la crise ivoirienne puisque plusieurs comptes des anciens du régime avaient été gelés.
 
L’Asie serait sollicitée pour éviter, croirait-on, aux ONG de retracer facilement dans les banques européennes des comptes douteux souvent domiciliés sous forme de prête-nom.
 
L’argent pourrait quitter le Cameroun et passerait, sans doute, par le Portugal grâce aux spécialistes de camouflages pour être transférés dans des paradis fiscaux. Malheureusement pour ces pontes du régime qui, soit anticipent la chute du président sortant ou craignent des périodes troubles, les grosses transactions d’argents ou de demandent de devises sont maintenant suivies voire interceptées depuis le 11 septembre.
 
Parmi ces solliciteurs de devises, il y aurait 2 femmes donc une ministre bien en vue et un ministre chez qui des sacs d’argents ont été soient découverts ou volés ces dernières années.
 
Si certains ont pris la peine, avant les élections, d’évacuer leur famille ou de transférer l’argent dans les comptes de leurs familles à l’étranger, il pourrait être désormais difficile de vider les banques Camerounaises. Les radars étant braqués sur le Cameroun.
 
Il se murmure aussi que les autorités équato-guinéennes auraient déjà intercepté 2 transports nocturnes des sacs d’argents en provenant du Cameroun. Qu’en est-il des frontières gabonaises ou nigérianes? À suivre.
 
icicemac.com

: Afrique Monde