Nombre total de visites : 3678131
Aujourd'hui : 237
En ligne actuellement : 2

Cameroun/Présidentielle2018(suite) : JM Nitcheu-Maurice Kamto.Un soutien-ralliement qui met en danger le camp Biya

2018-10-11 15:46:54 - Le député Jean-Michel Nitcheu du SDF a apporté mercredi à Maurice Kamto un soutien qui promet d'être un sérieux problème pour les faucons du  régime du président sortant en cas de non respect du verdict des urnes et par conséquent de soulèvement populaire. Alors que de hauts gradés de l'armée annoncent le recrutement de mercenaires tchadiens pour renforcer le camp de la répression, et s'en offusquent.
 
C'est dans une brève déclaration que l'opposant Jean-Michel Nitcheu, un des responsables de premier plan du principal parti de l'opposition, le SDF, a apporté son soutien au candidat Maurice Kamto vainqueur  présumé de la présidentielle. Selon le député du Wouri-Est, l'annonce par Kamto de sa victoire moins de 24 heures après le scrutin  de dimanche est stratégique et vise à prendre à témoin l'opinion nationale internationale.  
 
Selon de nombreux observateurs, Jean-Michel Nitcheu était le responsable du SDF qui aurait eu des chances de représenter une menace pour le candidat président sortant Paul Biya. Mais le parti de John Fru Ndi qui n'a de social-démocrate que le nom, lui a préféré un jeune premier qui avait l'avantage d'être nanti, et de prodiguer ses largesses au leader du parti. Aujourd'hui, après avoir dirigé la campagne du candidat investi par son parti, le président de la circonscription régionale SDF du Littoral a décidé d'apporter son soutien formel au candidat Maurice Kamto, vainqueur présumé du  scrutin du 7 octobre dernier. 
 
Connu pour son opposition ostentatoirement  farouche au régime Biya,  puisque n'a jamais ni démordu, ni varié  depuis les années 1990 quand il était à la tête du parti dénommé Rassemblement pour la Patrie (RAP) jusqu'à la fusion de ce parti avec le SDF que d'aucuns ont longtemps cru être véritablement ancré dans le camp du changement, le fougueux député Jean-Michel Nitcheu rallie   Maurice Kamto   à un moment où les faucons du régime sortant fonnt peser la menace d'une répression dont pourront être victimes le candidat de la coalition dirigée par le MRC et ses partisans, ainsi que  tous ceux qui ont d'une manière ou d'une autre pris fait et cause pour lui.
 
La présence aux côtés de Maurice Kamto de ce mobilisateur hors-pair qui résonne comme un désaveu cinglant de son camarade candidat du SDF qui s'est dernièrement découvert une âme de légaliste en raison des résultats provisoires de la  dernière élection qui le déshonorent, est aussi un signe que le régime aura du mal  à  réussir un passage en force, même avec le soutien de l'armée qui vient de recevoir dans ses rangs de nombreux soldats tchadiens –a priori plus insensibles aux problèmes des Camerounais- pour mater  un éventuel soulèvement populaire visant à faire respecter le verdict des urnes. Cette nouvelle donne, il faut le dire, irrite une bonne frange de l'armée, notamment des officiers supérieurs, qui se sentent méprisés.
 
Ci-dessous la déclaration de l'Honorable Nintcheu Jean Michel du SDF 
 
"Le professeur Maurice Kamto s'est déclaré vainqueur des élections présidentielles du 7 octobre au vu des résultats ou tendances à sa disposition. Fondamentalement je crois que le professeur Kamto a raison d'adopter cette posture offensive dans ce contexte de dictature où toutes les institutions du processus électoral sont à la solde du candidat Biya qui d'ailleurs a nommé à leurs têtes ses propres camarades du parti. Biya est pour ainsi dire juge et partie ! Ces institutions n'auront aucun scrupule à valider les faux résultats que les militants du rdpc sont entrain de fabriquer en ce moment pour renverser la vapeur et assurer la « victoire » de leur champion . 
 
La démarche de Kamto est stratégique parce qu'elle prend à témoin l'opinion nationale et internationale qui doit anticiper sur une éventuelle crise post électorale (prévenir vaut mieux que guérir), mais surtout elle met la pression sur le régime dictatorial de Yaoundé qui est dans une fébrilité incroyable depuis la sortie du candidat du MRC. Ceux qui lui reprochent le prétendu non respect de la loi au prétexte qu'il devait attendre sagement la proclamation des résultats par le conseil constitutionnel sont soit des thuriféraires du RDPC soit des gens de bonne foi, mais d'une naïveté désarmante ! Il est en effet illusoire d'espérer qu'un dictateur de 85ans puisse organiser les élections pour accepter démocratiquement de les perdre !a 
 
Je suis d'accord avec Le pasteur Martin Luther King Jr qui disait que tout citoyen a le droit et même l'obligation morale de désobéir à des lois injustes ! Le seul service que M. Biya puisque rendre au peuple camerounais, c'est de prendre une retraite bien méritée" 
 
Honorable Nintcheu Jean Michel

Bob Ayuk

 

: Afrique Monde