Nombre total de visites : 3678156
Aujourd'hui : 262
En ligne actuellement : 2

Présidentielle Cameroun: Paul Biya pris la main dans le sac avec de faux observateurs(vidéo)Ceci est plus important que les déclarations du Président KAMTO. Arrêter de distraire les Camerounais avec les déclarations,certes légitime de Mr KAMTO

2018-10-10 17:55:57 - Au lendemain du vote du 7 octobre 2018 au Cameroun, où Paul Biya se présentait pour un 7 ème mandat, les choses sentent le roussi pour le camp présidentiel avec des accusations de fraudes, et maintenant la preuve que des observateurs internationaux présentés sur la chaîne nationale ne sont que des usurpateurs.

Ils avaient été présentés en grandes pompes lors d’une conférence de presse relayée sur la CRTV comme des observateurs internationaux venus se rendre compte du bon déroulement des élections au pays de Biya.
 
Prétendant être envoyé par Transparency International, cesindividus ont été confondus par l’organisation internationale qui s’est fendue d’un communiqué pour expliquer qu’elle ne reconnaissait pas ces personnes. L’organisation internationale a affirmé ce mardi, dans une note publiée sur son site web, que la mission d’observation déployée au Cameroun durant cette élection présidentielle n’a reçu aucun mandat d’elle.  
 
« Les individus apparus dans les différents reportages diffusés dans les médias camerounais n’ont aucune affiliation avec Transparency », a révélé Patricia Moreira, directrice générale du secrétariat international de Transparency International.
 
 
«Notre branche locale au Cameroun a mis sur pied un mécanisme de reporting à la portée du grand public, et en même temps, nous avons travaillé avec un réseau de citoyens pour rapporter de possibles irrégularités observées à notre représentation locale», a t-elle ajouté. Par ailleurs dans sa note, l’institution affirme que « cet acte volontaire des personnes aperçues au Cameroun, qui se font passer pour Transparency, est inacceptable ».
 
Depuis deux jours, ce groupe de personne est comme une patate chaude donc le pouvoir essaye de se débarrasser tant bien que mal.
 
Car des informations ne cessent de tomber sur ces personnes, qui les a financé, quel rôle elles étaient sensées jouer… 
 
On dirait que cette année, les magouilles électorales qui ont permis au président Biya de rester au pouvoir pendant 36 ans, seront démasquées avec toutes ces vidéos et photos de fraudes qui inondent la toile depuis dimanche.
 
D’ailleurs son principal challenger, Maurice kamto, a déjà pris les devants en excluant toute tentative de lui voler sa victoire.  

Source : RBF - Titre: AM

: Afrique Monde