Nombre total de visites : 3722436
Aujourd'hui : 181
En ligne actuellement : 2

Cameroun : BILAN DES 36 ANS D’ÉCHECS DE PAUL BIYA

2018-09-25 16:26:41 - Le 27 juillet 2016 le Président  de la République fait signer par son représentant Jacques Famé Ndongo et une entreprise chinoise dont on nous a soigneusement caché le nom, un accord portant sur un don de 500 000 LAPTOP aux étudiants. C’était du bluff ! Ces ordinateurs dont le coût total est estimé à 75 000 000 000 CFA bénéficient à  l’entreprise chinoise.

Le 04 août 2016 le Président  Biya signe les accords APE entre le Cameroun et l’Union européenne qui font disparaître les droits de douanes des produits en provenance de l’U.E. La conséquence immédiate c’est la fin des produits et des producteurs camerounais dont les entreprises ne pourront jamais rivaliser avec les produits extrêmement moins chers venant d’Europe car subventionnés. Les Camerounais dont le pouvoir d’achat est très bas n’auront d’autres choix que d’acheter le moins cher parfois toxique ( poulets congelés à 500F cfa).
 
Le 21 décembre 2016 le Président  Biya signe avec ses homologues de la Cemac à Yaoundé un accord de retour au FMI en présence du ministre français des finances Michel Sapin et de la directrice du Fmi , la française Christine Lagarde. Désormais aucun pays d’Afrique centrale ne pourra dépenser un seul sou sans l’accord du FMI. Fini donc l’autonomie économique et financière de nos pays. Retour à l’esclavage économique et financière.
 
Le 24 octobre 2016. 72h après le drame, le President Biya après 29 jours de sommeil en Suisse arrive à Nsimalen mais est incapable de se rendre à Eseka (à 50 km) pour compatir avec les familles endeuillées.
 
Le 1er décembre  2016, les émeutes déclenchent  à Bamenda. Le Président  n’ira pas a Bamenda mais enverra  son Premier Ministre négocier. Échec cuisant du Premier ministre.  À quoi sert un President de la République ?
 
Le 31 décembre  2016 en lieu et place d’un vrai bilan, d’un vrai dialogue et d’un apaisement, il menace lors de son discours de fin d’année les manifestants du Sud et du Nord-Ouest, les traitant d’extrémistes assimilables à boko haram.
 
Le 03/12/ 2017, il déclare la guerre à son propre Peuple, il l’a aujourd’hui et nous sommes dans la merde. Des villages entiers sont brûlés, des éléments de nos forces de sécurité assassinés…et Batibo martyrisé, totalement vidé de ses habitants.
 
Voilà l’année 2018 qui s’achève, encore une année sombre et ténébreuse, une élection MAJEURE se profile, le ciel s’assombrit et regorge d’épais cumulus nimbus… Pour les Camerounais le malheur c’est d’avoir croisé le chemin d’un certain Paul  Biya un matin du 06 novembre 1982.
 
Le pire, Mathusalem sollicite ENCORE un mandat de 7 ans pour “sauver” le Cameroun, ramener la “prospérité” qui nous a échappée pendant 36 ans et nous sortir de la chienlit qu’il a lui-même orchestrée n’est-ce pas ! Hummm !
 
La bêtise n’a pas de limites. Puisque nous parlons de merde, et bien concluons dans la merde sur ce régime merdique qui prendra le chemin des “chiottes” le 07 octobre  au soir.
 
Celestin Djamen
 
 
ÉCHECS D’UN PRÉSIDENT
 
– Si après 36 ans à la tête d’un pays un président se bat pour toujours y rester
c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans le tribalisme devient officiel dans un pays des intellectuels c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans les 3/4 des diplômés de l’enseignement supérieur sont tous des chômeurs ou encore font des petits métiers c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans le Cameroun est double champion du monde de la corruption c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans tout un gouvernement se retrouve en prison pour corruption, c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans c’est maintenant qu’il construit les stades de football donc la CAN nous échappe davantage c’est qu’il a
échoué.
– Si après 36 ans toutes les sociétés nationales ont été privatisées au prix de rien c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans la femme peut encore mourir en donnant la vie c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans le système éducatif est délabré si bien que les enseignants jouent au PARI-FOOT en pleine salle de classe c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans l’eau potable est encore un luxe dans un pays 2ème bassin hydrologique en Afrique c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans une guerre de sécession paralyse une partie du territoire national c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans l’alcool, la drogue, les télés novelas et les jeux du hasard sont devenus des loisirs pour jeunes c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans partir à tout prix même s’il faut se faire esclave au maghre c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans il n’a pas trouvé quelqu’un de confiance dans son camp pour le remplacer c’est qu’il a échoué.
– Si après 36 ans il se croit toujours indispensable c’est qu’il a échoué.
 
Mais si après tous ces échecs tu te permets de le voter encore c’est
que tu as aussi échoué”
 
Quelques commentaires d'Internautes ci dessous:
 
Raphaël Elono
Triste bilan que celui là, aux camerounais de prendre leur responsabilité, en arrettant d'être une foule, et qu'ils soient un peuple.
J’aime · Répondre · 1 · 1 j
 
Frederic Kissam
Peu importe je voterai pour lui c'est mon choix
J’aime · Répondre · 1 j
 
Nicolas Machiavel
Les CAMEROUNAIS font honte à l'Afrique tout entière en général, encore plus à l'Afrique francophone. tellement qu'ils se disent intellectuels qu'ils ne valent pas grand chose . Lorsqu'on voit les deux premiers commentaires , on observe que : l'un avoue ouvertement vouloir voter de nouveau un bilan aussi médiocre , c'est QUE le peuple camerounais lui-même est complètement médiocre ! C'est vraiment misérable.
J’aime · Répondre · 1 · 23 h
 

: Afrique Monde