Nombre total de visites : 3678115
Aujourd'hui : 221
En ligne actuellement : 2

Russia : LA DÉLÉGATION MILITAIRE ISRAÉLIENNE À MOSCOU A ÉTÉ JETÉE DEHORS PAR LES RUSSES AU BOUT DE 21 MINUTES SEULEMENT

2018-09-23 16:07:27- Les plus hauts gradés de l’armée israélienne se sont rendus à Moscou pour expliquer et discuter de la destruction d’un avion russe de renseignement électronique IL-20 lors d’une attaque israélienne contre la Syrie. Les Israéliens voulaient rencontrer le président Poutine et les chefs militaires russes pour leur expliquer leur vision de ces événements. Ça ne s’est pas bien passé.

Le Président Poutine a refusé de rencontrer la délégation.
 
Les chefs militaires russes ont écouté le général de division Amikam Nurkin, chef de l’armée de l’air israélienne et, selon mes sources secrètes de renseignements, « les Russes se sont presque immédiatement mis en colère ». Mes anciens collègues d’Intel (de mes années avec le FBI Joint Terrorism Task Force) ont dit : « Le général de division d’Israël est immédiatement passé en mode  » diversion  » pour essayer d’accuser les Syriens de ce que les Israéliens ont fait. Le major-général a qualifié les Syriens de presque incompétents dans la façon dont ils utilisaient leurs défenses aériennes, et a exprimé avec condescendance son étonnement que les Syriens n’aient pas abattu plus d’avions par accident. » Quand les Russes ont entendu cela, il était clair pour la délégation israélienne que la partie était loin d’être terminée.
 
Le général de division d’Israël ne s’est apparemment pas rendu compte (ou peut-être ne s’en souciait-il pas) que lorsqu’il a dit de telles choses au sujet des Syriens, il insultait en fait les Russes parce qu’il faisait comprendre que les Russes ne les avaient pas formés correctement !  C’était comme jeter un pavé dans la mare.
 
Pire encore, lorsque les militaires russes ont commencé à poser des questions précises au major-général Nurkin, il n’était absolument pas préparé à y répondre, disant qu’il devait d’abord vérifier auprès de son gouvernement. Cela a clôturé définitivement la rencontre puisque les Russes en ont déduit que les Israéliens étaient venus pour faire de la propagande au lieu de répondre aux questions. Il semblait aux Russes que les Israéliens essayaient de rejeter la responsabilité de ce qui s’était passé sur quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes.
 
Les Russes ont alors brusquement interrompu le dialogue.  Ils ont dit aux Israéliens que l’avion russe n’était qu’à 3 minutes et demi de l’atterrissage à la base aérienne Hmeymim en Syrie lorsque le bombardement a eu lieu. Ils ont dit à Israël que les avions de combat israéliens  » suivent sournoisement » l’avion russe beaucoup plus gros pour l’utiliser comme couverture radar pour les tirs de missiles israéliens.  Ils ont dit que les Israéliens l’avaient fait sciemment ; puis ils ont jeté les Israéliens dehors après seulement…21 minutes de dialogue.
 
Les militaires israéliens ont qualifié la réunion de « tendue et de très menaçante ».
 
Qu’il suffise de dire qu’il y a de VRAIS problèmes entre la Russie et Israël.
 
Les médias d’Israël font déjà « tourner » la rencontre comme ayant duré « des heures ».  C’est tout à fait faux. Du début à la fin, la réunion a duré vingt et une minutes.
 
J’espère sincèrement que les Israéliens et les Russes parviendront à dépasser cet épisode.  Le monde n’a pas besoin d’encore plus de problèmes au Moyen-Orient.
 
Merci à Catherine Lieutenant

: Afrique Monde