Nombre total de visites : 3719931
Aujourd'hui : 496
En ligne actuellement : 5

Tanzanie : Plus de 100 morts dans le naufrage d'un ferry en Tanzanie

2018-09-21 19:03:33 - Jeudi, un ferry surchargé a fait naufrage au sein du lac Victoria. Vendredi après-midi, le dernier bilan provisoire connu faisait état de 136 morts.

Le bilan de cette catastrophe est tragique. Au moins 136 personnes ont perdu la vie lors du naufrage d'un ferry, jeudi après-midi, dans le sud du lac Victoria, en Tanzanie. Interrompues par la nuit, les recherches macabres - 44 morts retrouvés jeudi - ont repris ce vendredi mais sans grand espoir de retrouver des rescapés. «Les chances de trouver des survivants sont quasi nulles», précise la télévision publique tanzanienne.
 
D'une capacité de 100 places, l'embarcation aurait été très largement surchargée. Des témoins parlent d'environ 200 personnes à bord mais John Mongella, le gouverneur de la région, n'a pas confirmé ce nombre. Simon Sirro, inspecteur général de la police, a précisé qu'ils continuaient à repêcher des corps, tout en annonçant que plus de 100 personnes étaient mortes à la TBC, une radio locale.
 
 
Un mouvement aurait déséquilibré le bateau
 
Pour l'heure, les causes du naufrage restent inconnues. L'embarcation assurait la liaison entre l'île d'Ukara à l'île d'Ukerewe où les locaux vont souvent s'approvisionner.
 
Les précédentes tragédies survenues dans la région des Grands Lacs sont très souvent dues à une surcharge des embarcations. Une thèse plausible dans le cas échéant car selon plusieurs témoins, à l'approche du débarquement des passagers se sont déplacés vers l'avant de l'embarcation. Un mouvement qui aurait déséquilibré le bateau entraînant son chavirement. Quarante personnes ont pu toutefois être sauvées de la noyade.
 
Vendredi, les équipes de secours s'affairaient sur les lieux du drame pour retrouver les corps de victimes. La coque du bateau, située à plusieurs mètres de la côte, était toujours retournée et affleurait à la surface de l'eau.
 
Pour les habitants locaux, la tristesse d'avoir perdu un proche se mêle à l'inquiétude de ne pas avoir de nouvelles. «Mon fils se trouve parmi les corps repêchés sans vie. Il était parti avec sa femme mais son corps à elle n'a pas encore été retrouvé. Mon Dieu, qu'ai-je fait pour mériter ça?», explique une personne âgée, en pleurs.
 
«Je n'ai pas encore de nouvelles de mon père et de mon petit frère qui étaient dans le ferry. Ils s'étaient rendus au marché à Bugolora pour acheter l'uniforme et d'autres fournitures scolaires pour mon frère car l'école reprend lundi prochain», déclare Domina Maua, inquiète. En plus des passagers, le ferry transportait des marchandises. En 1996, la Tanzanie avait connu sa plus grave tragédie. Près de 800 personnes étaient décédées lors du naufrage d'un ferry surchargé.
 
Alexandre Guitton-AFP agence

: Afrique Monde