Nombre total de visites : 3719957
Aujourd'hui : 522
En ligne actuellement : 3

Madagascar : Une voiture d’escorte du Premier ministre incendiée après avoir fauché deux enfants

2018-09-15 16:10:50 - L’une des voitures d’escorte du Premier ministre, Christian Ntsay, a fait un accident de la route dans la soirée de vendredi, un peu avant 20h, devant le centre commercial La City Ivandry. Selon les premières informations reçues auprès de la police, il s’agit d’un accident corporel. En effet, la voiture a percuté « deux enfants qui se trouvaient en pleine rue pendant des heures de pointe », selon un communiqué de la Primature.

La Primature a indiqué que les victimes ont été admises immédiatement à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha et que l’un d’eux est hors du danger, tandis que l’autre, dans un état plus préoccupant, « reçoit déjà à l’heure actuelle tous les examens et soins nécessaires avec la prise en charge entière de la Primature ». Des témoins ont affirmé que l’un des deux enfants serait mort sur le coup, raison pour laquelle une émeute a éclaté sur place.
 
En colère, les riverains s’en sont pris à une voiture de police faisant partie du convoi et qui a probablement percuté les enfants. Après avoir renversé le véhicule et malmené ses occupants, ils l’ont incendié. Il a fallu l’intervention d’une escouade de policiers de la brigade de Tsaralàlana pour rétablir l’ordre et prévenir tout risque de débordement. Les pompiers étaient également arrivés sur place.
 
Selon des témoins de l’accident, une voiture V8 blanche avec une plaque d’immatriculation rouge et qui était avec la voiture de police aurait pris la fuite. Ce qui a notamment causé la colère des riverains dont la plupart n’aurait pas été au courant qu’il s’agissait du convoi du Premier ministre, chef du gouvernement. Pour les témoins, le statut dont bénéficie celui qui se trouvait à l’intérieur de ces véhicules ne devrait pas lui permettre de rouler à très vive allure et de fausser des piétons qu’ils soient en pleine rue ou sur les bords de la route.
 
Comme pour se justifier, la Primature a rappelé dans son communiqué que « le Premier ministre, Chef du gouvernement, est un chef d’institution dont le convoi, pour des raisons évidentes de sécurité, bénéficie d’une priorité par rapport aux autres usagers de la route. Dans la situation actuelle, les dispositifs de sécurité concernant Monsieur le Premier ministre sont renforcés devant les risques accrus relatifs à son statut ».
 
Arena R.
 

: Afrique Monde