Nombre total de visites : 3702494
Aujourd'hui : 580
En ligne actuellement : 6

Madagascar : Eliminatoires de la CAN 2019 Un mort et 47 blessés dans une bousculade à l’entrée du stade

2018-09-10 15:33:00 - Une bousculade s’est produite à l’entrée du stade de Mahamasina  quelques heures avant le match opposant l’équipe nationale malgache àcelle du Sénégal, hier. Le bilan fait état d’un mort et de 47 blessés dont deux dans un  état critique.

Ce drame s’est produit vers 9 heures du matin quand la foule faisait la queue devant le portail principal de ce stade. A ce moment- là, les tickets d’entrée en vente dans tous les guichets étaient presque épuisés. A l’origine de cette bousculade, serait la dispute entre quelques individus dans les rangs. D’un coup, la foule a forcé le portail qui était déjà bloqué par un camion des Forces de l’ordre par derrière. Dépassés par la situation, les éléments de l’Emmo-sécurité ont recours  au lancement de bombes lacrymogènes tout en se servant des matraques. Ce n’est pas étonnant si le bilan était lourd.
 
 
Voitures de l’Emmo-sécurité en ambulance. Heureusement que cette pagaille a été   vite maîtrisée par les forces de l’ordre qui ont ensuite embarqué les blessés dans leurs voitures pour les transporter à l’hôpital Ravoahangy-Andrianavalona à Ampefiloha. Dès l’annonce du drame, le Président de la République par intérim, Rivo Rakotovao, s’est rendu sur place pour s’enquérir de la situation. Accompagné par les ministres de la Santé publique, de la Défense nationale, de l’Eau et de l’Energie. et celui des Mines, il est d’abord allé à la morgue de l’hôpital pour s’incliner devant la dépouille de la personne décédée dans cette bousculade. 
 
 
Il a, par la suite,  réconforté les blessés. Il a annoncé que les frais de soins et d’hospitalisation  de ces derniers seront pris en charge par l’Etat. Une enveloppe d’aide a été remise  à tous les blessés. Le Président Rivo Rakotovao a déclaré que face à un tel drame dû autrop grand nombre de spectateurs voulant accéder au stade, l’heure est à la compassion et à la solidarité. « Nous devons d’abord être aux côtés des victimes », a-t-il souligné. Parlant de la cause de cette tragédie, il affirme qu’il faut se pencher sur la capacité d’anticipation en termes d’organisation. « Cela devrait se faire pour éviter un tel drame », a-t-il indiqué.
 
T.M.- midi-madagasikara et Arena R., Ra Bens (Photos)Madagascar-tribune
 

: Afrique Monde