Nombre total de visites : 3702398
Aujourd'hui : 484
En ligne actuellement : 2

Coopération militaire : Après la RCA, l'étau russe se resserre sur la France au Burkina, la Françafrique en péril (vidéo)

2018-09-02 22:54:43 - Honnie pour son emprise politique sur l'Afrique motivée par ses seuls intérêts géostratégiques, houspillée dans le même continent pour les nombreux échecs  de sa contribution à la solution des conflits -dont elle est très souvent l'auteur caché-, comme on l'a vu avec les opérations Epervier au Tchad (années 1980), Turquoise au rwanda (année 1990)  ou Sangaris en République Centrafricaine (depuis quelques années),  sans oublier sa participation sans succès à la lutte contre le terrorisme animé dans les années 1990 en Algérie par le Front Islamique du Salut (FIS) de Abassi madani et Ali Beladj et celui que mènent dans le sahel en Afrique de l'Ouest les nouveaux djihadistes d'El Aqmi  et Boko (opération Barkhane devenue depuis G5 Sahel ), la France est paniquée depuis quelques temps par la perspective de se voir ravir la vedette par cette autre grande puissance militaire dénommée Russie, qui commence à brouter de plus en plus dans ce qu'elle a toujours considéré comme étant  « indéniablement » son "pré carré" au nom de cette fumisterie géopolitique qu'est la Françafrique.

«C'est notre deuxième participation […] à ce forum parce nous avons des relations privilégiées avec la Fédération de Russie. Nous entretenons de très bonnes relations et nous voulons diversifier notre coopération sur le plan militaire et avoir une coopération dynamique et efficace avec l'armée russe». C'est en ces termes que s'exprimait le 21 août dernier, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants burkinabé, Jean-Claude Bouda, qui conduisait une délégation de son pays à la 4ème édition de la grand-messe de l'industrie militaro-technique Forum Armée 2018, tenu du 21 au 26 août au parc Patriot, près de Moscou.
 
Les inquiétudes de la France, ex-colonisateur du Burkina sont d'autant plus fondées, qu'en marge du  Forum Armée 2018, les ministres de la Défense du Burkina et de la Russie ont signé un accord intergouvernemental relatif à un échange d'expériences en matière de maintien de la paix et de lutte contre le terrorisme entre Moscou et Ouagadougou. A la suite de quoi le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, a affirmé que ledit accord servira de base au développement des relations bilatérales dans le domaine de la défense. 
 
Sergueï Choïgou et Marie-Noëlle Koyara échangent les documents après la signaturede l'accord de coopération militaire le 21 juillet 2018
 
Les pattes de la France s'en trouvent ainsi gravement sciées, puisque le même jour la Russie formalisait avec un autre pays africain, situé lui en Afrique Centrale, la RCA, un accord militaire au bas duquel Sergueï Choïgou qui a qualifié le pays de Faustin Ange Touadera de « partenaire prometteur sur le continent africain » et son homologue centrafricaine  Marie-Noëlle Koyara ont apposé leurs signatures. 
 

 
Une donne que des observateurs subodoraient depuis à travers le choix fait par le chef de l'Etat centrafricain qui s'est choisi pour conseiller à la sécurité un Russe, et qui s'est depuis imposée après l'assassinat fin juillet dans le nord de la Centrafrique de trois journalistes russes (Orkhan Djemal, Alexandre Rastorgouïev et Kirill Radtchenko) qui enquêtaient sur la présence dans le pays de mercenaires de la société russe Wagner. 
 
Si l'accord de coopération militaire avec le Centrafrique n'a pas suscité de commentaires et déductions outre mesure, ce n'est pas le cas du Burkina miné depuis au moins 2016 par des attentats terroristes (le dernier a eu lieu le 28 août dernier et a fait 8 morts), celui conclu avec le Burkina laisse penser que le pays de Roch Marc pourrait avoir les moyens de faire cavalier seul dans le domaine de la lutte contre le djihadisme enragé les autres pays membres du G5 Sahel étant encore accrochés à l'aide de l'Union Européenne qui non seulement vient au compte-gouttes, mais en plus, tarde à faire la preuve de son efficacité.
 
Ndam Njoya Nzoméné
 

: Afrique Monde