Nombre total de visites : 3702406
Aujourd'hui : 492
En ligne actuellement : 3

Madagascar : Course à la présidentielle. Rajoelina, Ravalomanana et Rajaonarimampianina ou le tiercé gagnant ?

2018-08-22 22:25:19 - Après le président en exercice, Hery Rajaonarimampianina, vendredi, l’ancien président Marc Ravalomanana, a déposé sa candidature pour la prochaine présidentielle à la Haute cour constitutionnelle (HCC) à Ambohidahy, samedi. C’est sa fille aînée, Sarah Ravalomanana, entourée de ses collaborateurs au sein du Tiako i Madagasikara (TIM), qui a remis les dossiers alors que le candidat en personne a effectué un meeting au bord de la mer à Toamasina dans le cadre dans le cadre de la clôture de la célébration du XVe anniversaire de son parti.

Marc Ravalomanana est considéré comme l’un des favoris de cette élection avec notamment l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, candidat du Mapar, le premier à avoir déposé sa candidature à la HCC, et Hery Rajaonarimampianina, le président sortant, présenté par son propre parti, le HVM. Tous les trois sont d’ailleurs considérés comme les candidats majeurs de cette élection et beaucoup d’observateurs pronostiquent que deux d’entre eux vont passer même au deuxième tour.
 
En terme de moyens, Andry Rajoelina, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina sont d’ailleurs considérés comme les candidats les plus nantis de cette élection présidentielle. Leurs tapages médiatiques dans le cadre de leur précampagne en disent d’ailleurs longs. Concernant, entre autres les médias, chacun dispose de moyens lourds pour mieux assurer leur pré-campagne et leur communication. Ces atouts leur avantagent déjà par rapport aux autres candidats.
 
L’ancien président de la Transition dispose notamment des chaînes Viva TV/Radio qui diffusent sur de nombreuses villes. A cela s’ajoutent des radios et télévisions des politiciens acquis à sa cause comme le Kolo TV de Hajo Andrianainarivelo (MMM/VPMM) ou encore le Free FM de Lalatiana Rakotondrazafy (Freedom) ainsi que M3TV à Mahajanga de l’homme d’affaires Mamy Ravatomanga et non moins ancien conseiller technique spécial d’Andry Rajoelina à la Transition.
 
Marc Ravalomanana bénéficie, entre autres, de la réouverture des chaînes de télévision et de radio MBS qui commencent à émettre sur l’ensemble des grandes villes de Madagascar depuis quelques semaines. Alors que Hery Rajaonarimampianana peut compter pour sa part sur les chaînes nationales (TVM et RNM) qui restent malgré tout sous la houlette du régime, et celles de ses proches collaborateurs et soutien (Dream’in TV et IBC de Andry Raobelina qui se montre très actif dans le comité de soutien appelé « VoromaHery » ou encore Sky One du groupe RLM de Mbola Rajaonah alias Mbola Tafaray.
 
Bien que l’ancien président Marc Ravalomanana est actuellement considéré comme le candidat à la traîne par rapport aux deux autres favoris de cette course, il disposerait toujours d’une aura auprès de ses inconditionnels partisans qui, depuis sa chute en 2009, et son exil forcé en Afrique du Sud, lui restent toujours fidèles et se sont toujours montré solidaires, en dépit effectivement de quelques brebis galeux.
 
Certains observateurs politiques estiment même que l’ancien président pourra surprendre Hery Rajaonarimampianina dont le taux de popularité a largement chuté depuis son accession au pouvoir. L’incapacité de son gouvernement à relever l’économie nationale, à lutter contre la pauvreté dans le pays ainsi que ses déboires dus à la corruption grandissante au regain d’insécurité ont occasionné la faiblesse de son régime.
 
A moins de trois mois de l’élection, rien n’est joué. Les candidats ayant déjà officialisé leur candidature et témoigné leurs déterminations ne sont pas du tout en reste. La plupart se propose d’ailleurs comme une alternative à ces politiciens qui ont déjà gouverné le pays et qui n’ont pas apporté grand-chose au développement du pays. Une question logique et évidente d’ailleurs mais qui risque de ne faire aucun effet au vu du fanatisme effréné de leurs partisans. Mais il n’y a effectivement que la voix des urnes qui peut statuer sur le nom du vainqueur. Le reste n’est qu’un pronostic, comme au PMU.
 
Arena R.madagascar-tribune

: Afrique Monde