Nombre total de visites : 3679117
Aujourd'hui : 507
En ligne actuellement : 3

RDCongo : JOSEPH KABILA PREND SA SORTIE DU PALAIS PRÉSIDENTIEL

2018-08-09 01:38:35 - Arrivé au terme de son mandat depuis décembre 2016, Joseph Kabila avait envisagé l’hypothèse de faire sauter le verrou de la Constitution pour briguer un énième mandat comme ses pairs de l’Afrique centrale. Mais les Congolais sont massivement descendus dans les rues pour s’opposer. Beaucoup ont sacrifié de leurs vies. Sous les pressions et les sanctions de la communauté internationale, il a été sommé d’organiser l’élection présidentielle avant la fin de l’année.

Après avoir longuement ses partisans, Joseph Kabila a finalement désigné son successeur lors de la prochaine élection présidentielle : Emmanuel Ramazani Shardy. Nommé Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité en Décembre 2016 sous Samy Badibanga comme Premier Ministre puis reconduit en Avril 2017 sous Bruno Tshibala, Ramazani Shardy a également dirigé le Ministère de l’Intérieur avant de prendre la tête du parti présidentiel .
 
Chef de file de la Majorité aux dialogues de la Cité de l’Union Africaine et de la CENCO, Administrateur de Territoire, Vice-Gouverneur puis Gouverneur du Maniema, Député National élu de Kabambare en 2006 et 2011, Ancien Vice-Président de la Commission PAJ de l’Assemblée Nationale, Vice-Président du Groupe Parlementaire puis Président du Groupe Parlementaire PPRD , Coordonnateur de la Majorité Présidentielle à l’Assemblée Nationale avant de devenir Vice-Premier Ministre, c’est donc un pur produit de Kabila qui est choisi pour remplacer Kabila.
 
Mais, pas sûr qu’il y parvienne par les urnes, puisqu’il est autant critiqué et visé par les sanctions de la communauté internationale  comme Kabila. Il ne représente pas l’alternance que les Congolais dont les Congolais appellent de tous leurs voeux. Et quand on voit la démonstration de force lors du retour de Bemba, on ne voit pas par quelle alchimie Joseph Kabila peut introniser son successeur par les urnes. Une page vient donc de se tourner. Le régime Kabila va tomber. À qui le prochain tour?
 
Par CF

: Afrique Monde