::Afrique-Monde::
Nombre total de visites : 3633305
Aujourd'hui : 41
En ligne actuellement : 2

Cameroun : Le scandale du salaire de 63 millions FCFA/mois pour le duo des sélectionneurs C. Seedorf- P. Kluivert

2018-08-06 20:55:02 - Clarence Seedorf et Patrick Kluivert sont certes compétents, mais des compétents, il y en a aussi au Cameroun qui ne demandent qu'à être mis à l'épreuve et rémunérés décemment par les traîtres égocentriques  qui tiennent le pays en otage.

Combien rapporte le football à ce pays appelé Cameroun où les stades de football ressemblent sinon à des décharges publiques, du moins à des terrains aménagés pour des combats de rats ? La réponse, personne ne vous la donnera au pays de la reine omerta où le silence sur les affaires du pays tient lieu de règle d'or ! En toute mafia ! Mais il faut jeter un coup d'œil sur les salaires mirobolants des entraineurs expatriés de l'équipe nationale de football de ce pays pour se rendre que le foot rapporte gros aux dirigeants du pays, d'où les combats d'arrière-garde qu'on les voit livrer tout le temps tout autour.
 
La dernière révélation au sujet du recrutement, des deux entraîneurs de nationalité néerlandaise, fruit de l'indiscrétion d'un plénipotentiaire de la Fédération camerounaise de Football à nos confrères de Cameroon-info.net a trait à leurs salaires mensuels. 63 millions de nos honnis francs pendant deux ans. Un contrat du reste renouvelable !
 
L'information fait d'autant plus scandale au Cameroun que nonobstant le curriculum des deux recrues dont personne ne s'attendait par ailleurs à ce qu'ils viennent travailler pour des brimborions ou pour les beaux yeux du pays de Roger Milla et autres Thomas Nkono, le Cameroun regorge de techniciens de haut niveau que les décideurs de la chose sportive ont toujours pris un malin plaisir à toujours confiner  au rang de seconds couteaux, ou  à les clochardiser au maximum quand ils consentent exceptionnellement à leur confier le poste de sélectionneur principal. On a encore frais à l'esprit l'épisode Jean Paul Akono, coach d'une équipe camerounaise de football victorieuse lors des Jeux Olympiques de Sidney en 2000, qui réclamait 80 millions (représentant 8 mois d'arriérés de salaires) à l'Etat Camerounais alors qu'il était au bord de la tombe, gravement malade et partiellement paralysé des suites d'un Avc, dont il avait été victime après avoir appris la nouvelle de son limogeage cavalier par ses patrons des instances dirigeantes du sport camerounais. Même ses grèves de la faim à répétition qui avaient à l'époque manqué de l'achever ne purent pas attendrir les décideurs locaux. 
 
Encore heureux, le « Magnusson" (surnom de J-P.Akono du nom où il évoluait au sein de l'équipe des Lions Indomptables) d'avoir réussi à négocier avec le Cameroun un salaire de 10 millions par mois. Car les autres techniciens  de nationalité camerounaise qui ont dirigé l'équipe nationale du Cameroun, parfois à plus d'une reprise pour certains d'entre eux,  (Manga Onguene, Léonard Nseke, Jules Nyongha, Thomas Nkono), n'ont presque jamais eu la chance de se voir honorer d'un contrat approximant la demi-dizaine de millions. Une misère rapportée aux 36 millions de francs Cfa mensuels de Paul Leguen, un des successeurs d'Akono. La palme d'or du salaire misérable revenant à Jules Nyonga dont on évaluait le traitement à une certaine époque à… 500.000 (cinq cents mille) francs CFA.
 
Rendez à Jean-Paul Akono ce qui est à "Magnusson" avant d'aller jouer à "papa-cadeau" avec vos sorciers d'ailleurs, bandes de complexés!
 
Et voilà que la Cameroun qui n'a jamais de l'argent pour payer ce qu'il doit à Jean-Paul Akono par exemple, en est à aller dénicher ailleurs des sorciers du football pour venir diriger une équipe qui avait pourtant à sa tête, un technicien local de haut vol, Alexandre Belinga, qui assurait efficacement  l'intérim depuis le limogeage le 04 décembre 2017 de Hugo Broos.
 
Pour qui sait que Alexandre Belinga, même secondé par un adjoint local –et Dieu sait s'il y en a de compétent au Cameroun-  se serait contenté du quart de ce qui est versé au tandem  Seedorf-Kluivert, le montant du salaire à verser aux Néerlandais qui s'il est avéré coûterait au Cameroun la bagatelle somme de 1,512 milliard de francs CFA ne peut que scandaliser ! Car il n'est pas exclu que dans les temps à venir, éclate une affaire de rétro-commissions convenues lors du recrutement des techniciens hollandais entre eux et leurs "bienfaiteurs-recruteurs" officiels du Cameroun.
 
Ndam Njoya Nzoméné 

: Afrique Monde