Nombre total de visites : 3724420
Aujourd'hui : 7
En ligne actuellement : 1

Brésil : «Je suis présent à travers chacun de vous» : depuis sa cellule, Lula se lance pour la présidentielle

2018-08-05 15:07:44 - La candidature de Lula à la présidence brésilienne a été annoncée par le Parti des Travailleurs lors de la lecture en public de sa lettre rédigée en prison. Mais cette démarche risque d'être invalidée, au vu de l'incarcération de l'ex-chef d'Etat. 

Le Parti des Travailleurs brésilien a annoncé ce 4 août l'officialisation de la candidature de Luiz Inacio Lula da Silva, pour l'élection présidentielle brésilienne qui se tiendra au mois d'octobre 2018. Si cette candidature sera vraisemblablement invalidée, au vu de la peine de prison que purge actuellement l'ancien président brésilien, elle est l'occasion pour l'ex-chef d'Etat de s'adresser à ses sympathisants. Une lettre rédigée par Lula depuis sa cellule a en effet été lue en public, lors de la convention organisée par son parti politique. 
 
"Ils veulent inventer une démocratie sans peuple" 
 
Relayée par le compte Twitter officiel de Lula, la lettre évoque également les procédures judiciaires à l'encontre de l'ex-président : «Ils ont renversé un président élu, ils veulent maintenant opposer leur veto au droit du peuple de choisir librement le prochain président. Ils veulent inventer une démocratie sans peuple.» 

Je sais que je suis présent à travers chacun de vous, chaque dirigeant, délégué et militant du PT 
 
«Cette réunion nationale de PT [Parti des Travailleurs] pourrait être l'une des plus importantes de l'histoire de notre parti [...] La décision d'aujourd'hui nous mènera à une lutte acharnée pour la démocratie, pour le peuple brésilien et pour le Brésil», a notamment écrit celui qui constitue encore, pour nombre de Brésiliens, une figure emblématique de la gauche latino-américaine. Ne pouvant se rendre à l'événement, Lula a par ailleurs souligné : «Je sais que je suis présent à travers chacun de vous, chaque dirigeant, délégué et militant du PT.»
 
Présente à la convention du Parti des Travailleurs, Dilma Rousseff, l'ancienne présidente élue en 2011 puis destituée en avril 2016, a entre autres évoqué le «combat» à mener pour rétablir la démocratie au Brésil : «Nous faisons face à un combat très dur. Nous voulons que Lula se présente comme président parce que les gens le veulent. A ce stade, nous devons nous battre tous les jours. Luttons !» 
 
https://francais.rt.com/international 

: Afrique Monde